Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.11.2011 08h08
Guinée: un front de l'opposition prône l'interdiction de toute activité politique aux coordinations régionales

Le Front d'union pour la démocratie et le progrès (FDP), un mouvement de l'opposition guinéenne composé de 9 partis politiques, a publié ce mardi une déclaration prônant l'interdiction de "toute activité politique'' aux coordinations régionales.

Cette déclaration dont Xinhua a obtenu copie rappelle que les coordinations régionales qui ont un "rôle essentiellement culturel'' doivent plutôt s'atteler à assurer "la cohésion sociale, la paix, l'harmonie et la solidarité entre les communautés''.

Ce Front dirigé par le président de l'Union des forces démocratiques (UFD) Mamadou Bah Baddiko propose à ce que "les dispositions de la Constitution et la Charte des partis politiques interdisant toute discrimination à caractère ethnique, régional ou religieux, soient scrupuleusement respectés''.

Tout en suggérant de "mettre fin à la politique de division des nationalités et aux discriminations ethniques dans la conduite des affaires publiques''.

Le Front regrette que "des gens qui se sont cooptés entre eux sur des bases régionalistes, qui ne disposent d'aucun mandat électif et qui n'ont de comptes à rendre à personne, sont en train d'exercer la réalité du pouvoir politique, non pas dans l'intérêt de tout le peuple de Guinée, mais pour celui exclusif de la région qu'ils prétendent représenter'', peut-on lire dans cette déclaration.

Cette "division'', le FDP l'impute à un héritage colonial, car selon le mouvement "pendant toute la période d'occupation, les puissances coloniales ont mis en œuvre la célèbre doctrine de 'diviser pour régner', veillant à ce que, de ces territoires aux frontières artificielles, n'émergent jamais de véritables nations''.

Le Front accuse les puissances coloniales qui pour lui "ont orchestré la création de dizaines de micro-Etats non viables politiquement et économiquement, lors des indépendances''.

Faisant tout "pour faire échouer toute tentative de réaliser l'unité africaine, clé de l'émancipation et du développement réel de l'Afrique''.

Le FDP dénonce le fait que "ce sont les coordinations qui investissent ouvertement ou en secret, les candidats aux élections, car elles sont au-dessus des partis politiques qui leur sont assujettis. Ce sont elles qui nourrissent la haine ethnique et la division''.

Le Front d'union pour la démocratie et le progrès (FDP) est le 3e mouvement de l'opposition guinéenne, en plus de l'Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) et du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois participera à un sommet de l'APEC
Nouvelles principales du 8 novembre
Réduit à la dernière extrémité, la clique du dalai lama incite à la « suicide par le feu »
La croissance stable de l'économie chinoise constitue un événement de portée mondiale
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?