Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.11.2011 13h11
Côte d'Ivoire : vers la mise en place d'une commission nationale pour le désarmement et la réinsertion des ex-combattants

Des experts nationaux et internationaux proposent la mise en place d'une commission nationale pour le désarmement et la réinsertion des ex-combattants, au terme d'un atelier de réflexion de deux jours sur le cadre de coordination des activités de réinsertion à Grand-Bassam (sud, 30 km d'Abidjan). Selon le rapport de synthèse de l'atelier transmis à Xinhua samedi, la commission sera présidée par le Premier ministre.

Elle doit être l'organe de direction, de supervision, d'évaluation et de contrôle de la politique nationale des questions de désarmement, de démobilisation, de réinsertion et de réintégration (DDRR) des ex-combattants.

La commission nationale DDRR aura entre autres missions de définir la politique nationale de désarmement, de démobilisation, de réinsertion et de réintégration, d'assurer la coordination et la cohérence des activités des différents acteurs nationaux et internationaux en matière de DDRR, de définir et d'actualiser un "mode opératoire unique" du DDRR.

Elle devra, par ailleurs, faire le plaidoyer pour la mobilisation des ressources auprès des partenaires au développement.

Entre 55.000 et 70.000 personnes issues des ex-Forces armées des Forces nouvelles (FAFN, rébellion du nord), des groupes d'auto-défense, des personnes associées aux Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, nouvelle armée) mais également des "personnes vulnérables et à risque" sont concernées par le processus de désarmement, de démobilisation et de réinsertion.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Rencontre des présidents chinois et russe à Cannes
Nouvelles principales du 4 novembre
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?
Il est inadmissible que l'aviation civile refuse l'accès aux handicapés sous le prétexte de l'aversion qu'ils inspirent aux autres passagers
Il faut faire tomber les barrières pour renforcer la confiance entre la Chine et le Japon