Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.11.2011 13h03
Madagascar : la mouvance Ravalomanana se retirera du processus de la feuille de route (PAPIER GENERAL)

La mouvance Ravalomanana se retirera du processus de la mise en œuvre de la feuille de route pour la sortie de crise à Madagascar, a annoncé vendredi l'ancien président malgache Marc Ravalomanana dans une intervention téléphonique au quartier général de son parti politique.

L'ancien président Marc Ravalomanana, en exil en Afrique du Sud depuis mars 2009, a affirmé par téléphone que M. Omer Beriziky, fraîchement nommé Premier ministre de Consensus la nuit du 28 octobre dernier, appartient dans la plateforme soutenant le Président de la haute autorité de la transition (HAT), Andry Rajoelina. "Sa nomination ne respecte pas la feuille de route", a-t-il dit.

L'article 5 de la feuille de route stipule : "Le Premier ministre sera nommé par le Président de la Transition sur une liste de personnalités proposées par les Acteurs politiques malgaches, parties signataires de la Feuille de route. Il est attendu que le Premier ministre de consensus ne peut être originaire ni de la même province ni de la plateforme politique qui soutient le Président de la transition".

Ce qui pose un problème actuellement, c'est que M. Omer Beriziky est un cadre du parti politique Leader Fanilo, formation faisant partie de l'Union des Démocrates et des Républicains pour le changement (UDR-C) soutenant Rajoelina. Mais il a été proposé Premier ministre par l'ancien président Albert Zafy, qui a contesté Rajoelina depuis la signature de l'accord de Maputo en août 2009.

Demandé par les journalistes sur sa relation avec Albert Zafy, l'ancien Président Marc Ravalomanana a dit que le professeur Albert Zafy est injoignable depuis la nomination d'Omer Beriziky. Il faut noter que les anciens présidents Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy, qui sont des anciens rivaux politiques, se sont réconciliés depuis la signature de l'accord de Maputo et ont protesté Rajoelina.

Dans son intervention téléphonique, M. Ravalomanana a posé une question à la communauté internationale, si la nomination de Omer Beriziky respecte vraiment la feuille de route. Il a ajouté que sa mouvance va continuer leur manifestation.

Pourtant, M. Ravalomanana a dit que sa mouvance ne quitte pas définitivement le processus de la mise en œuvre de la feuille de route. "Si Omer Beriziky dit que la feuille de route est son seul Chef, qu'il applique immédiatement l'article 20 pour le prouver. S'il libère tous les prisonniers politiques et s'il permet tous les exilés politiques retourner à Madagascar, nous l'acceptons comme Premier ministre de Consensus", a-t-il indiqué.

Selon l'article 20 de la feuille de route, "La HAT devra permettre à tous les citoyens malgaches en exil pour des raisons politiques de rentrer à Madagascar sans condition, y compris Monsieur Marc Ravalomanana. La HAT devra fournir la sécurité à tous les exilés malgaches rapatriés. La HAT devra développer et promulguer d'urgence les instruments juridiques nécessaires, y compris une loi d'amnistie, afin d'assurer la liberté politique de tous les citoyens malgaches dans le processus inclusif de transition, débouchant sur la tenue d'élections libres, justes et crédibles".

La feuille de route a été signée le 17 septembre dernier par les groupements politiques malgaches, sous l'égide de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) pour sortir Madagascar de la crise politique.

Madagascar est tombé dans une crise politique depuis décembre 2008 suite à un bras de fer entre le président de l'époque Marc Ravalomanana et M. Rajoelina, qui était alors le maire d' Antananarivo. Les manifestations dirigées par Rajoelina ont entraîné la démission de Ravalomanana le 17 mars 2009. Ce dernier a pris le pouvoir le 21 mars 2009 tandis que son prédécesseur s'est exilé en Afrique du Sud au lendemain de sa démission.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Rencontre des présidents chinois et russe à Cannes
Nouvelles principales du 4 novembre
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?
Il est inadmissible que l'aviation civile refuse l'accès aux handicapés sous le prétexte de l'aversion qu'ils inspirent aux autres passagers
Il faut faire tomber les barrières pour renforcer la confiance entre la Chine et le Japon