Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 03.11.2011 08h36
La Banque mondiale va prêter au Nigeria 515,3 millions de dollars pour améliorer l'environnement

La Banque mondiale est sur le point d'accorder au Nigeria un prêt de 515,3 millions de dollars américains pour améliorer l'environnement, a annoncé Amos Abu, spécialiste de l'environnement à la Banque.

M. Abu a fait cette annonce mercredi à Abuja quand Marie Françoise, directrice pays de la BM, a rencontré la ministre nigériane de l'Environnement, Hadiza Mailafia.

Il a indiqué que le prêt sera utilisé pour enrayer les problèmes environnementaux sur le changement climatique, l'érosion, la gestion des bassins et la protection de l'environnement.

Plus tôt, Mme Françoise avait déclaré à la ministre que le changement climatique était une affaire mondiale en raison de son impact sur l'agriculture, le bétail et les ressources hydrauliques au Nigeria.

Elle a expliqué que cela pourrait avoir des conséquences négatives sur la capacité du gouvernement à maintenir ses programmes de développement à moyen et long terme inclus dans la Vision 2020.

Mme Françoise a expliqué qu'en raison de son rôle éminent en Afrique, le Nigeria était bien placé pour jouer des rôles de leadership et de défenseur dans les délibérations internationales sur le changement climatique.

Présent également, Raffaello Cervigni, économiste environnementaliste et coordinateur régional, a déclaré que la Banque mondiale observera les secteurs clés de l'économie comme l'agriculture et la gestion de l'eau en raison de leur vulnérabilité face au changement climatique.

Il a souligné le besoin pour le gouvernement nigérian d'accroître l'accès à l'énergie, car le pays a de grands potentiels pour exploiter l'énergie solaire.

"Nous pouvons exploiter toutes les sources d'énergie; nous étudions le potentiel de réduction des émissions dans différents secteurs", a-t-il indiqué.

Le coordinateur a fait remarquer que les catastrophes liées au changement climatique avaient déjà affecté l'économie et la société du pays comme l'illustrent les inondations de 2010 qui ont fait plus de 2 millions de déplacés internes.

M. Cervigni a ajouté que la Banque mondiale allait renforcer la capacité du gouvernement fédéral et du secteur privé pour exploiter le potentiel des énergies renouvelables afin d'améliorer l'accessibilité à l'électricité et de réduire les émissions de pétrole et de gaz.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un vice-Premier ministre chinois appelle à la facilitation de l'investissement et des échanges commerciaux
Nouvelles principales du 2 novembre
La route qui est devant nous est encore cahotique
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama