Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 24.10.2011 08h08
La Libye post-Kadhafi pourrait plonger dans le chaos, selon un ami de la famille Kadhafi (INTERVIEW)

Mishan al-Jbouri, le propriétaire de la chaîne de télévision al-Rai, auparavant utilisée comme unique tribune par l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, s'est dit préoccupé par l'évolution de la situation en Libye et la menace de voir le pays plongé dans le chaos.

Mishan al-Jbouri, député irakien sunnite résidant en Syrie depuis 1996 et ami proche de la famille Kadhafi, a déclaré dans une interview accordée à Xinhua que la famille Kadhafi pourrait déclencher un mouvement de résistance contre l'OTAN et le Conseil national de transition (CNT) de la Libye.

La famille Kadhafi a exigé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les circonstances de la mort de Kadhafi et l'enterrement rapide de son corps dans Syrte, sa ville natale et dernière poche de résistance contre les combattants du CNT soutenus par l'OTAN, a déclaré M. Jbouri.

"Même si je suis un ami proche de la famille Kadhafi, je ne suis pas pour autant un fan de Kadhafi lui-même, toutefois les circonstances de sa mort sont horribles", a dit M. Jbouri.

L'ONU a appelé à l'ouverture d'une enquête au lendemain de sa mort, après la diffusion par des chaînes de télévision d'une vidéo montrant Kadhafi capturé vivant avec des blessures et du sang au visage, puis poussé par les combattants dans un camion, et d'une autre montrant le corps de Kadhafi dont le front percé par balle sur les genoux d'un combattant.

Selon M. Jbouri, Kadhafi, au pouvoir en Libye pendant 42 ans, avait gouverné le pays avec une mentalité dépassée, ajoutant que sa tyrannie et sa confiance excessive en lui-même l'auraient conduit à son sort.

Quant à la famille Kadhafi, M. Jbouri a révélé qu'elle était dans une certaine mesure divisée, puisque certains veulent se réconcilier avec le CNT et d'autres sont déterminés à poursuivre la résistance contre l'OTAN et à appeler le peuple libyen à résister contre le CNT.

Interrogé pour savoir si l'Algérie, qui abrite certains membres de la famille Kadhafi, les transférera ou non au CNT, M. Jbouri a affirmé que, après que le monde entier ait assisté à la mort de Kadhafi, aucun pays ne prendra le risque de remettre le reste de sa famille au CNT.

M. Jbouri s'est dit préoccupé de l'avenir de la Libye, et de la possibilité de voir le pays plonger dans le chaos et de devenir une autre Somalie.

Il a déclaré soutenir la "transition pacifique" en Libye, mais a ajouté que "cela ne pouvait être fait avec l'OTAN ou toute invasion étrangère".

Il a par ailleurs exprimé son soutien à la résistance irakienne contre l'occupation américaine. "Au début, je croyais que les occupants étaient vraiment venus pour établir la démocratie, mais cela s'est avéré être un gros mensonge".

"Etant donné que je suis contre l'occupation en Irak, je ne peux pas être aux côtés de l'OTAN en Libye", a-t-il terminé.

M. Jbouri, 57 ans, a créé la chaîne de télévision al-Rai en 2007, classée sur une liste noire par les Etats-Unis pour son soutien présumé au terrorisme et appel à la résistance contre l'occupation américaine en Irak.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao souligne l'importance du bien-être du peuple dans le contrôle macro-économique
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne