Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.10.2011 12h16
Les pays est-africains appellent l'ONU à bloquer le port somalien de Kismayo

Les pays est-africains - Kenya, Somalie, Soudan, Ouganda, Djibouti et Ethiopie, membres de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) - ont demandé au Conseil de sécurité de l'ONU de bloquer le port somalien de Kismayo et d'établir une zone d'exclusion aérienne dans les régions contrôlés par les insurgés somaliens, indique un communiqué du ministère kenyan des Affaires étrangères publié samedi.

Ces pays ont lancé cet appel dans une déclaration faite à l'issue d'une session extraordinaire du conseil des ministres de l'IGAD sur la situation en Somalie, dans laquelle ils ont exprimé leur soutien à l'opération de l'armée kenyane en cours contre les insurgés islamistes somaliens Shebab.

Ils se sont également engagés à transférer vers d'autres pays des réfugiés somaliens actuellement accueillis au Kenya afin de réduire ce fardeau que le pays supporte.

"Le conseil des ministres appelle à lever l'embargo sur les armes contre la Somalie et à coordonner les efforts dans la lutte contre la piraterie qui affecte les pays côtiers de l'IGAD, notamment Djibouti et le Kenya", selon le communiqué du ministère kenyan des Affaires étrangères.

Avec le feu vert du gouvernement de transition somalien, l'armée kenyane a lancé une opération, il y a une semaine, à l'intérieur de la Somalie afin de pourchasser les insurgés somaliens Shebab dans le sud de la Somalie, tenus responsables des derniers enlèvements des Européens au Kenya.

Les ministres des pays de l'IGAD ont réaffirmé leur engagement à aider le gouvernement de transition somalien à assurer le contrôle complet sur le territoire de la Somalie.

Ils appellent la communauté internationale à soutenir les décisions et les recommandations de l'IGAD et de l'Union africaine (UA) à "renforcer la capacité des forces de sécurité natonales de la République de Somalie" et la capacité de la Mission de maintien de la paix de l'UA en Somalie (Amisom) à "effectuer efficacement ses opérations de soutien à la paix", indique le communiqué.

La réunion ministérielle de l'IGAD a fait suite à celle des chefs militaires du Kenya, de la Somalie, de l'Ouganda et de l'Ethiopie tenue vendredi à Addis Abeba pour discuter de l'opération militaire kenyane en Somalie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme