Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.10.2011 13h11
Le Brésil espère la fin des violences en Libye

Le ministre brésilien des Affaires étrangères Antonio Patriota a déclaré jeudi qu'après la mort du dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi, le gouvernement brésilien espérait voir la fin des violences en Libye.

"Le Brésil espère que les violences en Libye vont s'arrêter, que les opérations militaires vont cesser, et que le peuple libyen pourra poursuivre ses aspirations et ses souhaits dans un esprit de dialogue et de reconstruction nationale", a déclaré M. Patriota, qui accompagne actuellement la présidente brésilienne Dilma Rousseff en visite en Angola.

Pour sa part, Dilma Rousseff a indiqué qu'on ne pouvait célébrer la mort d'aucun dirigeant politique et a appelé la Libye à adopter un modèle de gouvernance démocratique.

"La Libye traverse une phase de transition démocratique, mais cela ne signifie pas que nous allons célébrer la mort de quelqu'un. C'est la transition démocratique qui doit être soutenue et encouragée. Nous souhaitons que les pays puissent vivre en paix, avec la démocratie", a déclaré la présidente brésilienne.

Elle a tenu ces propos après que l'agence de presse officielle brésilienne eut rapporté que la confirmation de la mort de Kadhafi avait été célébrée à l'ambassade de Libye au Brésil.

"C'est un moment de célébration", a dit l'actuel chef de l'ambassade de Libye au Brésil, le consul général Mohammed Ninfat, en charge de l'ambassade depuis que Salem Omar Al Ezubide a quitté son poste en signe de protestation il y a quelques semaines de cela.

En visite de quatre jours en Afrique, la présidente Rousseff a toutefois souligné qu'elle n'avait reçu aucune confirmation officielle de la mort de Kadhafi et n'avait vu que des images présentées par ses assistants. Par ailleurs, Mme Rousseff a également offert l'aide du Brésil à la Libye pour soutenir son processus de reconstruction.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles principales du 20 octobre
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'oppose à un rapport américain sur ses affaires intérieures
Les Etats-Unis jouent au voleur volé en accusant la Chine d'être « manipulatrice de taux de change »
Détrompez-vous et cessez de vous enferrer dans votre absurde idée de la « non transparence »
L'heure n'est pas à la baisse des taux