Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.10.2011 08h34
L'Afrique du Sud appelle le CNT libyen à entamer le processus d'unification nationale

Le gouvernement sud- africain a déclaré jeudi avoir pris acte des derniers événements survenus à Sirte en Libye, qui ont abouti à la mort de l'ex- dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, soulignant qu'une solution durable et pacifique était possible.

"Le gouvernement sud-africain souhaite réaffirmer son opinion qu'une solution durable et pacifique est possible avec un processus politique ouvert à tous qui culminera avec l'organisation des premières élections démocratiques en accord avec la feuille de route annoncée par le Conseil national de transition (CNT) de Libye", a déclaré le porte-parole du département sud-africain des relations internationales et de la coopération, Clayson Monyela, dans un communiqué publié dans la foulée de l'annonce de la mort de M. Kadhafi.

Pretoria espère que les récents événements amèneront la cessation des hostilités et la restauration de la paix, a-t-il dit.

"Nous appelons le CNT à entamer sérieusement le processus de construction de l'unité nationale et de la réconciliation ainsi que le désarmement de tous les combattants et leur réintégration à la société", a déclaré M. Monyela.

Ce responsable gouvernemental a déclaré que l'Afrique du Sud restait déterminée à travailler avec l'Union africaine, les Nations unies, les pays de la Ligue arabe et l'Organisation de la conférence islamique pour assurer un soutien coordonné au CNT et au peuple libyen en général dans leurs efforts pour reconstruire leur pays et amener des transformations démocratiques, politiques et socio-économiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles principales du 20 octobre
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'oppose à un rapport américain sur ses affaires intérieures
Les Etats-Unis jouent au voleur volé en accusant la Chine d'être « manipulatrice de taux de change »
Détrompez-vous et cessez de vous enferrer dans votre absurde idée de la « non transparence »
L'heure n'est pas à la baisse des taux