Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.10.2011 07h56
Réunion de la commission mixte entre le Maroc et le Portugal en 2012 (Synthèse)

La prochaine réunion de la commission mixte de haut niveau entre le Maroc et le Portugal aura lieu au cours des premiers mois de l'année 2012.


L'annonce a été faite par le ministre portugais des Affaires étrangères, Paulo Portas, qui vient d'effectuer une visite de travail officielle au Maroc au cours de laquelle il a été reçu vendredi par le roi du Maroc, Mohammed VI et le ministre marocain des Affaires étrangères, Taib Fassi Fihri, ainsi que par plusieurs responsables marocains.


Les travaux de cette session seront marqués par des entretiens entre les chefs des deux gouvernements, ainsi que par des rencontres sectorielles entre les ministres marocains et leurs homologues portugais.


Au-delà des sujets habituellement traités dans ce type de Sommets, les délégations présidées par les Premiers ministres des deux pays débattront notamment de la coopération financière et de la coopération entre entreprises aussi bien au niveau industriel qu'au niveau des services.


La réunion constituera, à coup sûr, une nouvelle opportunité pour approfondir le dialogue politique et permettre aux ministres des deux pays, responsables des divers secteurs, de se rencontrer et de négocier des moyens d'une coopération plus élargie.


Dans ce sens, une réunion élargie de la Haute commission mixte aura également lieu et sera suivie de la signature de conventions de coopération et de partenariat dans divers des domaines économique et financier.


A noter que la visite du chef de la diplomatie portugaise au Maroc est la première de son genre depuis l'entrée en fonction du gouvernement de centre-droite de Pedro Passos Coelho, issu des législatives anticipées de juin dernier.


Lors de son séjour au Maroc, le chef de la diplomatie portugais a fait remarquer l'importance qu'accordait son pays au Royaume, soulignant que le Maroc constituait désormais une "priorité" pour la politique extérieure de Lisbonne.


"Ma visite au Maroc est un signal d'une forte priorité que le nouveau gouvernement portugais veut donner aux relations avec ce pays", a déclaré M. Portas.


RELATIONS BILATERALES RENFORCEES


En effet, les relations entre les deux pays et les deux peuples s'inscrivent dans une tradition historique, politique, économique, culturelle et humaine. Elles se sont renforcées depuis la signature du traité de "Bon voisinage, d'amitié et de coopération", le 30 mai 1994.


Aujourd'hui, ces relations bilatérales connaissent un nouvel élan marqué par la compréhension et l'entente mutuelles.


Ainsi, le Portugal place le Maroc parmi les priorités de sa politique étrangère en raison de leur histoire commune et des relations solides d'amitié et de coopération existant entre les deux pays depuis la nuit des temps.


Lisbonne s'est engagée à accompagner et à soutenir la dynamique ascendante destinée à édifier entre le Maroc et l'UE, un partenariat fort et mutuellement avantageux.


Le Portugal reste le troisième plus grand investisseur étranger au Maroc et un grand nombre d'entreprises portugaises opère dans le Royaume. Près de 120 entreprises portugaises opèrent déjà au Maroc notamment dans les secteurs des autoroutes, voies ferrées, aéroports, barrages, complexes touristiques, ciment et électricité, selon une source officielle portugaise.


Le ministre des Affaires étrangères portugais a traduit la forte volonté affichée par son pays de développer davantage des relations économiques déjà très fortes avec l'excellent voisin qu'est le Maroc, rappelant dans le même sens les différents domaines de coopération économique qui unissent les deux pays actuellement, notamment l'énergie renouvelable, l'infrastructure et l'industrie éolienne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est confiante dans la capacité de l'Europe à lutter contre les crises
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis
Vive l'Amérique !
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine