Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.10.2011 14h47
Le PAM souhaite un rapatriement urgent des réfugiés de la RDC dans la Likouala au Congo Brazzaville

Le représentant et directeur au Congo du Programme alimentaire mondiale (PAM), Alix Loriston, a souhaité le retour urgent des ressortissants de la République démocratique du Congo (RDC) réfugiés dans le département de la Likouala, au Congo-Brazzaville voisin.

M. Loriston, de retour d'une mission dans cette région, a demandé aux gouvernements de ces deux pays et au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), tous trois signataires d'un accord tripartite sur la question, de mettre sur pied une stratégie de rapatriement en urgence.

"Nonobstant les aléas liés aux prochaines élections en RDC, nous souhaitons que les réfugiés repartent dans des conditions normales. Nous réduirons les rations afin d'éviter de développer une dépendance au niveau des réfugiés. Ensuite, nous souhaitons que nos amis du PAM de la RDC nous aident à faciliter leur retour, tout en leur accordant une assistance adéquate pour démarré leur vie habituelle", a-t-il martelé.

Le PAM a annoncé la fin de son aide, après une distribution de vivres pour environ 1.400 personnes dans la localité de Bokona, près de la ville d'Impfondo (dans le nord du Congo-Brazzaville).

"Ce dernier stock d'environ 900 tonnes de vivres est limité et prendra fin avec ce mois d'octobre", a-t-il indiqué.

Cet arrêt des distributions est dû à la carence constatée des dons et fonds en faveurs de ces réfugiés, alors que sur place leur nombre ne fais que gonfler, en dépit même d'une opération de rapatriement volontaire lancée voici déjà quelques mois.

D'après le responsable du PAM, d'anciens réfugiés rapatriés avec l'aide des agences internationales reviennent régulièrement dans les sites de réfugiés, surtout à la veille des distributions de vivres et non vivres.

Ces réfugiés sont originaires de la province de l'Équateur en RDC, séparée du département de la Likouala au Congo Brazzaville par la rivière Oubangui. Il ressort, selon des témoins dans la région, que des rapatriés trompent l'attention des services du HCR pour emporter avec eux leurs badges de réfugié, se donnant ainsi la facilité de mouvement et de mener des activités des deux côtés de la rivière frontière.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Mise en orbite d'un satellite de télécommunications de fabrication française par une fusée porteuse chinoise
La loi américaine sur la devise chinoise fait plus de mal que de bien : médias américains
La Chine a naturellement ses nobles ambitions
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation