Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 01.10.2011 13h23
Chine-Cameroun : 40 ans de coopération, une "année exceptionnelle" (ambassadeur chinois)

A l'occasion de la fête du 62e anniversaire de la République populaire de Chine sur fond de 40 ans des relations diplomatiques avec le Cameroun, Xue Jinwei, ambassadeur de Chine dans ce pays d'Afrique centrale, a salué une "année exceptionnelle" pour les deux pays lors d'une réception jeudi à Yaoundé en présence des autorités camerounaises.

"Pour la Chine, l'année 2011 est une année pas comme les autres. Le Parti communiste chinois a fêté son 90e anniversaire. La Chine s'est lancée dans le 12e Plan quinquennal du développement socio-économique", a souligné le diplomate dans son allocution, devant un parterre de convives provenant du gratin politico-administratif, diplomatique, sécuritaire et de la société civile.

Mobilisé par la campagne de l'élection présidentielle prévue le 9 octobre et au cours de laquelle le président sortant Paul Biya brigue un nouveau mandat face à 22 autres candidats, le gouvernement camerounais y était par le secrétaire général du ministère des Relations extérieures, Ferdinand Ngoh Ngoh.

"Pour la Chine et le Cameroun, l'année 2011 est aussi une année exceptionnelle qui marque le 40e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques (officiellement établies le 26 mars 1971, ndlr). Cette année, les relations d'amitié et de coopération sino-camerounaises se développent à pas de géant", a par ailleurs relevé l'ambassadeur Xue Jinwei.

Selon lui, les visites du président Biya et du vice-Premier ministre chinois Hui Liangyu ont apporté un essor plus remarquable à ces relations "excellentes". "La coopération économique ne cesse de s'approfondir. Les projets comme l'hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique et la deuxième phase du projet d'alimentation en eau potable de Douala (métropole économique) avancent dans d'heureuses conditions", a-t-il guidé.

Autre motif de fierté, le démarrage des travaux de construction du port en eau profonde de Kribi (Sud) et du barrage hydroélectrique de Memve'ele (Sud). Cette coopération s'élargit aussi dans les domaines des ressources humaines, de l'éducation, de la culture, de la santé publique, du sport, etc., a encore déclaré le diplomate, également en présence de membres de la communauté chinoise.

C'est une illustration de la politique internationale de la Chine, matérialisée par la publication début septembre d'un Livre blanc sur le développement pacifique.

Pour Xue Jinwei, "l'objectif du développement pacifique est à la fois de promouvoir le développement et l'harmonie à l'intérieur du pays et de poursuivre la coopération et la paix sur la scène internationale. Le développement de la Chine est ouvert, coopératif et gagnant-gagnant pour les autres. Il est une opportunité pour les autres. Plus développée la Chine devient, plus grande est sa contribution au monde".

Dans un contexte marqué par la récession mondiale, c'est une Chine, pays doté d'une civilisation ancienne et d'une population de 1,3 milliard d'habitants, qui "a continué d'approfondir la réforme et résoudre le problème du développement déséquilibré, non harmonieux, pour maintenir la stabilité politique et développer l'économie régulière et relativement rapide", a-t-il aussi dit.

Pour les indicateurs, avec une croissance de 9,6% à la première moitié de 2011 et des recettes financières en accroissement de 30,9% par rapport à la même période en 2010, elle a créé 655 millions d'emplois dans les villes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à renforcer leur coopération
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?