Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 01.10.2011 13h21
La Chine suivra "fermement" sa voie du développement pacifique

La Chine va "suivre fermement sa voie du développement pacifique" pour aider à construire un "monde harmonieux de paix durable et de prospérité en commun" et renforcera les amitiés traditionnelles, a indiqué jeudi l'ambassadeur de Chine au Togo, Wang Zuofeng, lors d'une réception tenue à l'ambassade de Chine à l'occasion du 62e anniversaire de la fondation de la Chine, à célébrer le 1er octobre.

"Il y a 62 ans, après une lutte de plus de 100 ans jalonnée de combats acharnés, le peuple chinois a arraché en fin la grande victoire de la révolution chinoise et est devenu le maître de son propre destin et de son propre pays", a fait noter le diplomate chinois devant plus de 200 invités, dont des membres du gouvernement togolais, les présidents de l'Assemblée nationale et de la Cour constitutionnelle, plusieurs ambassadeurs et des représentants résidents des institutions internationales.

Selon M. Wang, après la fondation de la République populaire de Chine, le peuple chinois "s'atèle à chercher une voie de modernisation socialiste qui correspond à la réalité du pays", soulignant que, "sous la conduite du Parti Communiste Chinois (PCC) , le peuple multiethnique chinois a trouvé une "piste socialiste à la chinoise" en surmontant d'innombrables difficultés et avec des recherches inlassables.

Cela a permis au peuple chinois de "réaliser des succès sur les plans économiques et sociaux qui attirent les regards du monde entier", a-t-il relevé, ajoutant que la croissance annuelle du pays a atteint 10,4%, pendant que le volume de l'économie a atteint 6.000 milliards de dollars en 2010.

Il a expliqué que les fruits de la réforme et l'ouverture ont permis à la Chine de nourrir et d'habiller décemment ses 1,3 milliards d'habitants en apportant ainsi une "contribution considérable" à la cause de la réduction de la pauvreté et du développement dans le monde.

Il a poursuivi que le développement économique "rapide" permet à la Chine d'accorder une aide, "dans la mesure du possible", aux autres pays en voie de développement.

"Jusqu'à la fin de 2009, la Chine a consacré plus de 40 milliards de dollars de son aide à 161 pays et plus de 30 organisations internationale et régionales", a-t-il dit

"Se basant sur les principes de développement commun et des avantages réciproques, la Chine va suivre fermement sa voie du développement pacifique, afin d'oeuvrer ensemble avec la communauté internationale pour construire un monde harmonieux de paix durable et de prospérité en commun", a précisé M. Wang.

Abordant les relations bilatérales, l'ambassadeur Wang Zuofeng rappelle que l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Togo atteindra les 40 ans l'année prochaine.

Il a qualifié cela d'un "événement important dans l'histoire des relations" entre les deux pays, pendant que la Chine est devenue un partenaire au premier rang du Togo dans le domaine des échanges commerciaux.

M. Wang a annoncé que la Chine entend, avec la partie togolaise, "consolider et approfondit toujours les amitiés traditionnelles entre les deux pays", mais sur la base de cinq principes de co- existence pacifique et dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine.

Prenant la parole à cette occasion, le ministre d'Etat, ministre de la Fonction publique, M. Solitoki Esso a indiqué que la Chine a fait des "progrès extraordinaires" grâce à une ouverture économique "audacieuse". Il a décrit la Chine comme un pays à développement "impressionnant" et un modèle pour le reste du monde.

Il a salué la mise en place du Forum sur la coopération sino- africaine, estimant que le prochain forum prévue en Chine ouvrira de nouvelles perspectives.

Le ministre togolais a réitéré, à cette occasion, "la détermination du Togo à continuer de soutenir le principe d'une Chine unique et indivisible".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à renforcer leur coopération
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?