Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.09.2011 09h40
Nouveaux affrontements entre forces de l'ordre et négro-mauritaniens à Nouakchott

Des affrontements ont opposé, jeudi à Nouakchott, les forces de l'ordre et des manifestants négro-mauritaniens de "Touche pas à ma nationalité", contre l'enrôlement des populations, a constaté un correspondant de Xinhua.

Les manifestants se sont rassemblés dans un ancien quartier de la capitale, avant d'aller en direction du parlement, où ils entendaient organiser un sit-in "pour sensibiliser les députés sur cette question".

Au cours de leur marche, ces jeunes en colère, contre le recensement qu'ils jugent "discriminatoire" à l'égard des communautés négro-mauritaniennes, ont sur leur passage brûlé des véhicules et saccagé des commerces.

Les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser les manifestants en faisant usage de gaz lacrymogène et de matraques. une dizaine de sympathisants de "Touche pas à ma nationalité" ont été interpelés, selon des témoins.

A Kaédi (sud), un nouveau groupe de 26 jeunes manifestants du mouvement "Touche pas à ma nationalité", opposé à l'enrôlement en cours en Mauritanie, a été remis en liberté, dans la nuit du mercredi à jeudi, à Kaédi.

Des appels à l'apaisement ont été lancés par plusieurs organisations politiques et de la société.

Un important dispositif de sécurité est déployé dans les rues de Nouakchott, où des commerces restent encore fermés, notamment dans la zone où se sont déroulées les escarmouches entre les forces de l'ordre et les manifestants.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Tiangong-1 sera lancé ce soir
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?