Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 29.09.2011 13h36
La Libye prête à coopérer dans le dossier de Lockerbie si d'autres suspects sont retrouvés (ministre)

Les nouvelles autorités libyennes sont prêtes à coopérer dans l'enquête de l'attentat de Lockerbie de 1988 dans le cas où d'autres suspects seraient retrouvés, a déclaré mercredi le ministre de la Justice du gouvernement libyen par intérim Mohammed al-Allagi.

Si d'autres suspects sont retrouvés, la Libye coopérera pour relancer l'enquête sur l'attentat de Lockerbie conformément au droit international, a affirmé M. al-Allagi lors d'une conférence de presse tenue dans la capitale Tripoli.

En décembre 1988, l'attentat de Lockerbie, l'un des plus meurtriers de l'histoire, avait coûté la vie à quelque 270 personnes à bord d'un avion qui avait explosé au-dessus de Lockerbie, ville située en Ecosse.

Seul le Libyen Abdel Basset al-Megrahi avait été condamné dans l'affaire et avait été détenu en Ecosse avant d'être libéré pour des raisons humanitaires en 2009, sur recommandation des médecins traitants.

Si de nouveaux suspects sont retrouvés, il se pourrait qu'Al-Megrahi a été condamné injustement, a déclaré le ministre, ajoutant que des indemnisations devraient être allouées dans ce cas.

M. al-Allagi avait affirmé la veille s'opposer à ce qu'Al-megrahi soit jugé une deuxième fois, déclarant que tout le processus légal à son encontre avait déjà été clôturé suite à la récente demande de la Grande-Bretagne de l'assistance des nouvelles autorités libyennes pour rouvrir l'enquête sur le dossier de Lockerbie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la RPDC mettent l'accent sur la promotion des relations bilatérales
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?