Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 28.09.2011 13h35
Algérie/Libye : prochaine formation des commissions de travail

L'Algérie et les nouvelles autorités libyennes vont former prochainement des commissions de travail qui se pencheront sur plusieurs dossiers, pour donner aux relations bilatérales un caractère officiel et continu, a rapporté mardi l'agence de presse algérienne APS en citant le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci.

"Il n'y a pas de doute que la décision du gouvernement algérien de travailler étroitement avec les nouvelles autorités libyennes afin d'asseoir une coopération bilatérale féconde, va permettre aux deux pays de travailler ensemble d'une manière plus franche car, jusqu'à présent, nous n'avions que des contacts à caractère officieux et discontinus", a expliqué M. Medelci qui est à New York dans le cadre de la 66e assemblée générale de l'ONU.

"Nous allons maintenant donner à nos relations un caractère officiel et continu", a précisé M. Medelci, admettant qu'il existe des défis "extrêmement importants" au vu de la situation en Libye.

"Les Libyens sont placés devant des défis extrêmement importants dont celui de ramener la paix sur l'ensemble du territoire libyen et de constituer un gouvernement d'union nationale, représentatif et inclusif où tous les Libyens se reconnaîtront dans ce gouvernement", a-t-il dit.

"L'unité de la Libye est probablement la chose la plus sacrée qui soit, et les Libyens ont l'intention de consolider cette unité ", a-t-il ajouté.

En marge des travaux de l'Assemblée générale de l'ONU, le ministre algérien a rencontré à deux reprises le président du Conseil exécutif du CNT libyen, Mahmoud Jibril.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Rencontre entre les Premiers ministres de la Chine et de la RPDC
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?