Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.09.2011 15h52
Madagascar : les prix des médicaments réduits de 20% à partir de la semaine prochaine

Les prix des médicaments au niveau de tous les centres de santé publics à Madagascar seront réduits de 20% à partir de la semaine prochaine, a-t-on appris vendredi auprès du ministère de la Santé.

Aussi, toutes les prestations de services, comme la radiologie ou chirurgie, seront facturées moins de 5% à partir de lundi prochain, a déclaré le ministre de la Santé, le général Rajaonarison Pascal Jacques.

En dépit d' 1,5 milliards d' Ariary (1 dollar vaut environ 2000 Ariary) de manque à gagner du ministère de la Santé pour l' année 2011 produit par cette opération, le général Rajaonarison Pascal Jacques a promis qu' il va lutter pour la continuation de cette opération l' année prochaine. Le ministre expliqué que cette initiative est pour concrétiser la décision prise par le conseil du gouvernement du 11 août dernier promettant d' amortir l' impact de la crise dans la vie sociale de la population.

Sur la concrétisation de cette décision du conseil de gouvernement, l' opération riz vendu à prix bradé a été également relancée jeudi, tandis que le ministère de l' Enseignement a confirmé vers le début de la semaine la gratuité de l' enseignement dans les écoles primaires publiques.

Il faut noter que le rapport de l' enquête auprès des ménages (EPM 2010), publié récemment par l' institut national de la statistique (INSTAT) montre que 11 millions des 21 millions d' habitants à Madagascar vivent dans la pauvreté extrême.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine appelle à approfondir les échanges entre les peuples pour renforcer les relations sino-européennes
La Chine veut avoir un rôle constructif en Libye
Le vrai prix du 11 septembre pour les Etats-Unis
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne