Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.09.2011 15h46
Togo: Environ 58,1% des enfants de 5 à 17 ans "économiquement occupés" au Togo (PAPIER D'ANGLE)

Environ six enfants sur dix, soit 58,1%, des enfants âgés de 5 à 17 ans sont "économiquement occupés" au Togo, a révélé le rapport d'une enquête nationale sur le travail des enfants dans ce pays rendu public jeudi lors d'un atelier de dissémination, a noté l'agence Xinhua.

L'enquête a été realisée par le gouvernement togolais avec des appuis technique et financiers du ministère du Travail de la France, du Département Américain du Travail et du Bureau international du travail (BIT).

Elle indique "presque le même" le taux d'occupation économique chez les filles que chez les garçons qui est estimé respectivement à 56,7% et 59,3%.

Ce pendant, ce taux montre une variation suivant les tranches d'âge et atteint 54,9% chez les enfants de 5 à 14 ans et 71,5% chez les enfants de 15 à 17 ans.

Selon les résultats de l'enquête, en matière d'occupation économique, environ 50,4% des enfants exercent une activité agricole, 24,9,% se retrouvant dans le service domestique, 11,9% dans l'économie urbaine informelle et 3,2% dans l'artisanat.

Ils révèlent que la "plupart des enfants travaillent pour compléter le revenu familial" dans une proportion de 41,1% et pendant que ceux qui le font pour apporter une aide à l'entreprise familiale représentent 16,6%.

Sur l'estimation du travail des enfants à abolir au niveau national, le rapport fait état de 56,9%, précisant que 53,1% des enfants de 5 à 17 ans exercent des travaux dangereux avec 3,8% dans les autres formes de travail des enfants à abolir.

"Le phénomène est plus accentué en milieu rural qu'en milieu urbain", a fait remarquer le rapport.

La région des Plateaux enregistre la "forte proportion d'enfants en situation de travail des enfants à abolir au Togo, soit 73,1%", a indiqué le rapport. Cette region est suivie de la région des Savanes (71,5%) avec respectivement 60,1% pour la région Maritime, 59,7% pour la région Centrale, 57,2% pour la région de la Kara et 18,3% pour la Commune de Lomé.

"Au niveau national, la prévalence de travail des enfants à abolir est relativement élevée chez les garçons que chez les filles", a dit le rapport, donnant les proportions de 57,7% chez les garçons et 56% chez les filles.

Selon les autorités du ministère togolais du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, l'enquête aide à connaître l'ampleur du travail des enfants au Togo, circonscrire les différentes formes sous lesquelles se manifeste le travail des enfants et à identifier les profils des enfants astreints au travail.

Avec ce rapport, le Togo dispose désormais de "données fiables sur les activités des enfants qui permettent d'élaborer des programmes et des politiques répondant aux besoins des enfants », a estimé Frank Hagemann, chef du bureau politique et recherche du Programme international pour l'abolition du travail des enfant (IPEC).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine appelle à approfondir les échanges entre les peuples pour renforcer les relations sino-européennes
La Chine veut avoir un rôle constructif en Libye
Le vrai prix du 11 septembre pour les Etats-Unis
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne