Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.09.2011 15h23
L'important arsenal que possédait la Libye se trouve actuellement sur tous les axes du Sahel (président Aziz)

Le président mauritanien a exprimé ses inquiétudes par rapport à l'armement libyen tombé entre les mains d'organisation armées dans la bande sahélo-saharienne.Dans une interview avec la chaîne française « France 24 », le chef de l'Etat mauritanien a souligné que « l'important arsenal que possédait ce pays s'est en grande partie volatilisé et se retrouve actuellement sur tous les axes du Sahel ».

Il a affirmé que les « inquiétudes de certains pays de la région relatives aux conséquences de la présence d'importantes quantités d'armes et de mercenaires dans la région ne sont pas récentes ». Elles ont simplement été amplifiées par la situation en Libye qui est un pays suréquipé et surarmé, a-t-il epliqué.

"Nous avons recueilli plusieurs renseignements confirmés par des sources, prouvant qu'il existe un flux massif d'armes qui ont quitté la Libye pour se retrouver dans le Sahel ", a-t-il dit. Ces armes sont aux mains de terroristes et de bandes armées qui se livrent aux prises d'otages, au trafic de drogue et à toutes les activités illicites.

En outre, a précisé le président Aziz, lors de la dernière attaque de Bassiknou (le 24 juin derier) par des bandes armées, l'aviation mauritanienne a détruit une grande quantité de ces armes, notamment des missiles sol-air qui ne pouvaient provenir que de la Libye.

Evoquant les affrontements entre l'armée mauritanienne et les élément d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), le chef de l'Etat mauritanien a précisé que son pays « n'est en guerre contre personne ; elle défend son territoire contre des bandes armées qui provenaient de la zone incontrôlée du Sahel.

« En réaction aux activités de ces bandes armées qui se livrent au terrorisme, à la prise d'otages, au trafic de drogue et à l'immigration clandestine, nous avons reconstitué et adapté nos unités aux besoins de sécurité de notre pays », a-t-il mentionné.

« La Mauritanie n'abrite pas de bases militaires françaises sur son territoire », a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine appelle à approfondir les échanges entre les peuples pour renforcer les relations sino-européennes
La Chine veut avoir un rôle constructif en Libye
Le vrai prix du 11 septembre pour les Etats-Unis
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne