Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.09.2011 13h45
Comores: l'ancien président Sambi poursuivi pour détournement de fonds publics

L'ancien président de l'Union des Comores, Ahmed Abdallah Sambi, fait l'objet, depuis lundi, d'une plainte pour détournement de fonds publics déposée contre lui au tribunal de Moroni par le parti politique Convention pour le renouveau des Comores (CRC).

Le président de l'assemblée nationale Bourhane Hamidou, allié politique et ami de M. Sambi, s'insurge cependant et dénonce que la juridiction saisie n'est pas celle compétente à juger l'ancien chef de l'Etat.

Le plaignant pointe du doigt le manque de transparence sur la gestion du montant supposé de 200 millions de dollars du projet de la citoyenneté économique, et des cinq millions de dollars octroyés par l'Arabie saoudite dans le cadre du projet Habitat.

En 2008 le régime Sambi a soutenu un projet de naturaliser plusieurs centaines d'étrangers, "une opportunité historique pour relancer le développement", disaient les défenseurs du projet.

Le projet comportait deux volets: des investisseurs (toute nationalité confondue) désirant investir aux Comores et la vente de la nationalité comorienne à plusieurs centaines de ressortissants koweïtiens (généralement appelés Bidouns) qui veulent, à travers ce projet, pouvoir disposer d'un titre de voyage et d'une carte d'identité.

Elu en 2006 sur la base d'un projet de société promettant, entre autres, un habitat décent aux Comoriens, le président Sambi a bénéficié du royaume saoudien une enveloppe de cinq millions de dollars mais l'habitat des Comoriens n'a connu aucune amélioration.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao: la Chine entend élever avec la France le partenariat stratégique sino-français à un nouveau niveau
La Chine veut avoir un rôle constructif en Libye
Le vrai prix du 11 septembre pour les Etats-Unis
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne