Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.09.2011 11h16
La question de la sous-colline Sabanerwa litigieuse entre le Burundi et le Rwanda n'est pas brûlante

La rencontre à huis clos ce lundi 05 septembre 2011entre les présidents Pierre Nkurunziza du Burundi et Paul Kagame du Rwanda à Kirundo au Burundi avait pour objet d'échanger sur les questions de bon voisinage entre les deux pays et de redynamiser la CEPGL, a indiqué mardi à la presse le porte-parole de la présidence, Léonidas Hatungimana qui a également répondu à la question des journalistes sur la question de la sous-colline Sabanerwa que les deux parties se disputent.

« Jusqu'à maintenant, la question n'a pas encore été analysée comme une grande question qui perturbe la sécurité au niveau national puisqu'il y a une commission du côté du Burundi chargée de la démarcation des frontières qui travaille avec celle du Rwanda. De commun accord, elles sont en train d'évaluer sur toutes les frontières les points qui risquent d'être des litiges. Jusqu'à présent, la commission ne s'est pas encore déclarée incompétente; le jour où elle présentera le rapport final, la question sera analysée par les ministères concernés et si davantage elle ne trouve pas de solution adéquate, elle sera référée devant les deux chefs d'Etat. Ceux-ci ne l'ont pas analysée comme une question brûlante », a déclaré Léonidas Hatungimana.

De sa part, le chef de la délégation burundaise dans ce travail de démarcation des frontières entre le Burundi et le Rwanda indique que l'on envisage une expertise internationale le cas échéant, c'est-à-dire au cas où tout aura échoué.

« En tant que commission technique, nous avons dit que si on ne parvient pas à nous entendre, on va faire appel à une expertise internationale qui va faire de l'analyse scientifique de la boue ( de la rivière Kanyaru, NDLR) pour pouvoir déterminer le lit le plus ancien (de cette rivière, NDLR) », a indiqué à Xinhua Gabriel Nizigama.

En effet, a-t-il expliqué, le Burundi a montré à l'aide des photos aériennes prises en 1954 et en 1958 que la sous-colline Sabanerwa appartient au Burundi et que la rivière Kanyaru passait de l'autre côté du Rwanda. Et du côté des rwandais, le chef de la délégation burundaise indique qu'ils disent que la rivière a toujours passé là où elle passe même aujourd'hui, qu'à cause des changements des conditions climatiques, la rivière a dévié de son ancien lit. Tous ceux qui ont déjà été sur cette sous-colline affirment que le peu d'occupants de cette sous-colline devenue presqu'un îlot parlent le Kirundi et sont gérés administrativement par les lois burundaises.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine n'est pas opposée "en principe" au dégel des avoirs libyens
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience