Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.09.2011 09h17
Présidentielle camerounaise : le conseil électoral d'ELECAM se réunit jeudi pour examiner 54 candidatures

Le conseil électoral d' Elections Cameroon (ELECAM), organisme chargé de l'organisation et de la gestion des élections au Cameroun, se réunira jeudi à Yaoundé pour examiner 54 candidatures déclarées pour la présidentielle du 9 octobre, dont celle du président sortant Paul Biya, au pouvoir depuis 1982, a appris mardi Xinhua auprès d'ELECAM.

Composé de 18 membres nommés par décret présidentiel et issus pour des milieux politiques, administratifs, de la société civile et religieux à l'instar de Mgr. Dieudonné Watio, évêque de Bafoussam dans l'Ouest du pays, le conseil électoral est l'instance délibérante d'ELECAM, créé par une loi votée par l'Assemblée nationale (Parlement) en 2006 et opérationnel depuis 2009.

Parmi ces missions, cette instance est chargée de l'examen des dossiers de candidature et la publication des listes définitives des candidats aux différents scrutins, du contrôle de la mise en place du matériel électoral et des documents électoraux, de l'examen des contestations et des réclamations portant sur les opérations électorales sous réserve des attributions du Conseil constitutionnel et des juridictions ou administrations compétentes.

Dans un entretien à Xinhua samedi, le président du conseil électoral d'ELECAM, Dr. Fonkam Samuel Azu'u annonçait que le matériel électoral et des urnes transparentes sont disponibles presque entièrement, à un peu plus d'un mois de la présidentielle à un tour du 9 octobre, dont la date a été fixée le 30 août par un décret présidentiel, conformément aux dispositions constitutionnelles.

Avant la réunion prévue jeudi, les 18 membres du conseil électoral ont visité lundi le site abritant le matériel déjà acquis à la base aérienne à Yaoundé, un matériel bientôt acheminé dans les différents centres de vote à définir sur l'ensemble du territoire national.

Pour ce scrutin, la direction générale des Elections, instance administrative d' ELECAM dirigée par Mohaman Sani Tanimou, annonce plus de 2,4 millions de nouveaux électeurs inscrits depuis 2010 sur un total de plus de 7,4 millions d' électeurs potentiels, en attendant le toilettage du fichier électoral.

Suite au décret présidentiel du 30 août convoquant le corps électoral pour le 9 octobre, les dirigeants d'ELECAM avaient fixé la date butoir de dépôt des dossiers de candidature à dimanche à minuit et avait exceptionnellement ouvert les bureaux de l'organisme le week-end.

A ce délai, 51 candidatures ont été déclarées dont celle du président Biya, qui brigue un nouveau mandat consécutif de 7 ans, après celui de 2004 faisant suite à deux autres de 5 ans, en 1992 et 1997.

Mais, au cours de la journée de lundi, trois nouveaux dossiers ont été enregistrés, de Dieudonné Eno Meyomesse du Parti de la renaissance nationale, Napoléon Tapeyo de l'Opinion publique démocratique du Cameroun et Quassimodo Ndoumbè du Parti nationaliste républicain, a révélé à Xinhua une source interne à ELECAM.

Son principal rival depuis la restauration de la démocratie au Cameroun en 1990, le leader du Social Democratic Front (SDF), Ni John Fru Ndi, fait partie des potentiels challengeurs du président sortant.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine n'est pas opposée "en principe" au dégel des avoirs libyens
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience