Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.08.2011 08h18
La Nouvelle-Zélande reconnaîtra le Coseil national de transition libyen

La Nouvelle-Zélande reconnaîtra le Conseil national de transition libyen comme représentant légitime du peuple libyen.

Le Premier ministre néo-zélandais John Key a fait savoir lundi lors d'une conférence de presse que l'ambassadeur néo-zélandais au Caire se préparait à se rendre à Benghazi pour rencontrer les membres du Conseil national de transition, connu aussi sous le nom du Conseil national Libyen.

Le Conseil a été formé par les forces anti-Mouammar Kadhafi.

M. Key a indiqué que M. Kadhafi avait deux choix -- rester dans le pays et lutter jusqu'à la fin ou quitter le pouvoir sur la demande de ses opposants.

"Nous espérons sincèrement qu'il adoptera la deuxième solution." Le choix de rester causerait une nouvelle effusion de sang non nécessaire, a ajouté M. Key.

Depuis le commencement des violences en Libye, et en particulier dans la capitale Tripoli, le gouvernement néo-zélandais a conseillé à ses citoyens de se tenir à distance.

M. Key a indiqué que sept Néo-zélandais avaient choisi de rester en Libye et restaient en contact constant avec l'ambassade néo-zélandaise en Egypte.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : Biden visite un lycée reconstruit après le violent séisme de mai 2008 au Sichuan
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale