Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 18.08.2011 08h11
Crise politique : le gouvernement mauricien assuré d'une confortable majorité

Le gouvernement mauricien est aujourd'hui assuré d'une majorité plus confortable avec la décision du député de l'opposition Mireille Martin de rejoindre les rangs de l'alliance au pouvoir mercredi 17 août.

Dans un communiqué émis tard mardi soir, l'ancien membre du Mouvement Socialiste Militant (MSM) qui a été poussé hors du gouvernement, a expliqué que son « souci premier est de continuer à servir au mieux mes mandants ». Avec cette nouvelle adhésion la majorité gouvernementale se chiffre désormais à 37 contre 32 députés de l'opposition.

Selon les observateurs politiques, le Premier ministre dispose désormais d'une majorité confortable pour pouvoir terminer son mandat dans moins de quatre ans. D'autres députés seraient prêts à rejoindre le gouvernement, avancent des sources du Parti Travailliste, parti majoritaire de l'Alliance de l'Avenir.

Mireille Martin n'a pas précisé quel serait son rôle dans cette Alliance :« Je me suis engagée en politique comme jeune et comme femme pour le service des autres, afin de contribuer à la construction d'une société meilleure. Je veux aussi respecter cet engagement ».

Elle demande à l'opinion publique de la juger sur la durée de son mandat et sur sa contribution au pays en précisant que son acte relève d'un « choix d'une député qui aura placé au-dessus de toute autre considération personnelle, partisane ou affective, le contrat passé avec l'électorat, l'ayant plébiscitée pour un projet de société. » pour expliquer sa volte-face en démissionnant, mercredi, du MSM.

Ancienne journaliste de la presse écrite, Mireille Martin avait été recrutée en 2005 par le MSM alors qu'elle officiait comme présentatrice à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), la radio-télévision nationale.

Elue dans la circonscription No. 17, Curepipe/Midlands, elle est passée au No. 4 en 2010 où elle avait été élue en tête de liste. Agée de 35 ans, elle avait été nommée Secrétaire parlementaire privée (Private Parliamentary Secretary (PPS). Elle avait démissionné de son poste après l'exclusion du MSM du gouvernement. Elle devient le deuxième membre de ce parti à gagner les rangs gouvernementaux après Jim Seetaram qui a été nommé ministre des Petites et moyennes entreprises et des Coopératives.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang rencontre le chef de l'exécutif de Hong Kong
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale