Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.08.2011 08h14
Kadhafi appelle ses partisans au combat alors que les rebelles se rapprochent de Tripoli (PAPIER GENERAL)

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a appelé lundi tous ses partisans à se préparer au combat pour mener une campagne de libération des villes tenues par les rebelles.

Cet appel, diffusé tôt lundi par la télévision libyenne, est lancé à un moment clé, alors que les rebelles soutenus par l'Otan, qui se battent pour renverser le régime de Kadhafi, semblent avoir brisé la situation de blocage qui prévalait précédemment sur le terrain et ont réussi à se rapprocher encore davantage de la capitale.

"Avancez, défiez l'ennemi, prenez vos armes, et engagez-vous dans le combat pour libérer la Libye coûte que coûte des traîtres et de l'Otan", a déclaré M. Kadhafi dans ce qui était, selon l'annonce qu'en a fait la chaîne de télévision, un message audio diffusé en direct.

"Préparez-vous à vous battre. [...] Le sang des martyrs est la ressource du champ de bataille", a indiqué le colonel Kadhafi dans son discours, dont la qualité sonore n'était pas très bonne au point que le discours était parfois totalement inaudible, ce qui a été causé selon la télévision par des problèmes techniques.

Comme on peut le lire dans un extrait du discours télévisé publié par l'agence de presse JANA, M. Kadhafi affirme que la fin des "rats" et des "colonisateurs" est proche, faisant ainsi allusion aux rebelles et à l'Otan.

L'agence JANA cite également le porte-parole du gouvernement Mussa Ibrahim, qui a indiqué que les forces fidèles à M. Kadhafi étaient capables de reprendre les villes tenues par les rebelles et d'"exterminer ces bandes".

L'appel du colonel Kadhafi intervient sur fond de rumeurs d'un exil possible du dirigeant libyen dans un proche avenir.

M. Ibrahim a accusé les auteurs de ces rumeurs de tenter de désorienter et de démoraliser la population libyenne. "Le guide est ici en Libye, luttant pour la liberté de notre nation. Il ne quittera pas la Libye", a-t-il poursuivi.

Le message de M. Kadhafi fait également suite à une déclaration des rebelles qui affirment avoir battu les troupes gouvernementales à Zaouia et pris le contrôle de cette ville stratégique située à seulement 40 km à l'ouest de Tripoli.

Zaouia revêt une grande importance stratégique, car la ville se situe sur l'autoroute côtière reliant la capitale à la Tunisie, qui sert d'axe de ravitaillement important pour le gouvernement libyen. Les raffineries de pétrole de Zaouia fournissent du combustible à Tripoli.

Cependant, le gouvernement libyen a affirmé avec insistance qu'en dépit d'une attaque lancée par seulement quelques dizaines de rebelles, Zaouia restait totalement sous le contrôle du gouvernement et que l'autoroute n'avait pas été bloquée.

Néanmoins, selon un reportage de l'agence de presse tunisienne TAP, à l'extrémité ouest de l'autoroute, quelques véhicules seulement ont traversé la frontière au poste de contrôle de Ras El Jedir dimanche, ce qui contraste fortement avec les milliers de véhicules qui passent la frontière habituellement.

De plus, des combats ont aussi été rapportés dans la ville de Gharyane, autre porte d'accès vers Tripoli, située au sud de la capitale. M. Ibrahim a cependant indiqué que le régime avait encore "le contrôle total" de la ville.

Dans l'est, les forces rebelles et les troupes pro-Kadhafi ont continué à s'affronter dans la ville de Brega. Les rebelles ont annoncé qu'ils étaient en train de gagner du terrain dans cette ville pétrolière stratégique.

La Libye est en proie depuis plusieurs mois à des violences meurtrières depuis que les Libyens sont descendus dans les rues pour protester contre leur gouvernement, à la suite de leurs voisins tunisiens et égyptiens qui ont fait chuter les régimes en place dans leur pays respectif.

Plusieurs pays occidentaux et puissances militaires arabes sont intervenus en mars en Libye, dans le cadre d'une résolution de l'ONU, pour protéger les civils, et l'OTAN a pris la direction de cette intervention militaire multinationale quelques semaines plus tard.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine alloue annuellement 2 milliards de yuans pour protéger l'écosystème de la steppe au Tibet
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale