Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.08.2011 08h32
Niger/Corruption : 14 hauts cadres et 1 député national en font les frais

Comme il l'annonçait lors de son investiture le 7 avril dernier, le président Nigérien Mahamadou Issoufou vient de lancer la lutte contre la corruption avec l'arrestation de 14 hauts cadres dont le Directeur de Cabinet Adjoint de l'ancien président de la Transition, et d'autres opérateurs économiques nigériens impliqués dans des affaires de fausses factures.

Ces citoyens indélicats sont placés sous mandat dépôt depuis vendredi et dispersés à travers les différentes maisons d'incarcération du pays.

L'ancien Directeur de Cabinet adjoint du Général Salou Djibo, M. Hassane Alkaly, a été cité dans plusieurs dossiers de malversations financières transmis à la justice, dont un pots-de-vin de 120 millions de francs cfa qui lui aurait été remis par un opérateur économique Sani Garba, également incarcéré à la prison civile de Niamey, dans le cadre de l'affaire dite de l'OPVN.

Parallèlement, le Gouvernement vient d'écrire à l'Assemblée Nationale pour demander la levée de l'immunité parlementaire du Député Zakou Djibo, un membre très influent du parti du Président de l'Assemblée Nationale Hama Amadou, MODEN FA, principal allié du Président Issoufou, cité dans une affaire de fausses factures au trésor national.

En rappel, le chef de l'Etat nigérien avait réaffirmé le 16 juillet dernier, à l'occasion de ses 100 jours à la magistrature suprême du pays, sa détermination à faire en sorte que les deniers publics soient bien gérés, et à rétablir le monopole fiscal de l'État.

"Nous allons avancer sur ce chantier, sans faiblesse, avec le maximum de détermination", a dit Mahamadou Issoufou, ajoutant que "ce sont des actes criminels qui privent le Nigérien des services qu'il attend de l'Etat".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Rencontre du président chinois avec la directrice générale de l'Unesco
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale