Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.08.2011 08h34
Des réfugiés quittent le camp après la mort de 10 d'entre eux

Les réfugiés somaliens ont commencé à quitter un camp proche de la capitale, Mogadishio, au lendemain d'affrontements entre les troupes et des résidents, qui ont fait 10 morts parmi les réfugiés. Les affontements avaient commencé après le pillage de camions chargés de produits alimentaires, destinés aux victimes de la famine.

Les troupes gouvernementales ont ouvert le feu et déchargé la nourriture dans des brouettes et des minibus, après qu'une organisation a commencé à distribuer les produits aux réfugiés.

Certains résidents de la capitale se sont aussi servis, profitant des troubles qui s'en étaient suivis.

L'incident illustre les risques auquels les organisations d'aide humanitaires sont exposés dans l'exercice de leurs activités.

Au camp de Badbaado, où le pillage a eu lieu, les déplacés disent maintenat qu'ils veulent partir.

"On nous avait conseillé de venir dans ce camp parce que l'aide alimentaire était disponible. Mais après notre arrivée, on a pillé nos produits, je ne me sens pas en sécurité, donc je vais partir."

Le Programme alimentaire mondial a confirmé l'incident à Badbaado, un camp improvisé qui abrite quelque 30 mille réfugiés.

En Somalie, toute personne vêtue d'un uniforme militaire est digne de confiance, mais beaucoup ne savaient pas qui se cachait sous ces uniformes.

Fatima Ali

Déplacée

"J'ai vu des hommes armés portant des uniformes de soldats du gouvernement de transition. Ils sont venus au camp et on croyait qu'ils allaient garder le camp parce qu'on avait reçu les rations. Mais ils étaient là pour piller la nourriture que nous attendions et qui était dans les camions."

L'aide pillée finit souvent dans les marchés ou entre les mains des militants.

Quelque 3,7 millions de somaliens sont actuellement menacés de famine et ils sont des centaines de milliers à prendre des risques en marchant jusqu'à Mogadishio, en quête de nourriture.

Une centaine de milliers de réfugiés ont atteint la capitale ces deux derniers mois et des centaines d'autres affluent vers la ville chaque jour, bravant les risques des menaces d'attaques par les militants islamistes.

[1] [2]

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : le typhon Muifa frappera la province du Shandong
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)