Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 03.08.2011 10h38
Côte d'Ivoire : des femmes victimes de la crise post-électorale décorées à titre posthume

Sept femmes tuées le 3 mars dans la commune abidjanaise d'Abobo, lors d'une marche pour réclamer le départ du pouvoir de l'ex-président Laurent Gbagbo, ont été décorées mardi à titre posthume dans l'Ordre national de Côte d'Ivoire, en présence du président Alassane Ouattara.

"Cette décoration est une reconnaissance du courage de ces femmes ainsi que de leur héroïsme dans la lutte pour l'instauration de la démocratie et de l'Etat de droit en Côte d'Ivoire", a déclaré la Grande chancelière de l'Ordre national de Côte d'Ivoire, Henriette Dagri-Diabaté, lors d'une cérémonie de présentation de la nouvelle politique de son institution.

Mme Dagri-Diabaté a élevé au grade de chevalier de l'Ordre national à titre posthume les sept femmes, des partisanes d'Alassane Ouattara dont le président sortant Laurent Gbagbo contestait la victoire à l'élection de novembre dernier.

Les affrontements post-électoraux et deux semaines de guerre dans la capitale économique Abidjan ont fait au moins 3000 morts, selon les autorités ivoiriennes.

L'ex-président Laurent Gbagbo, défait militairement, a été arrêté le 11 avril et assigné à résidence à Korhogo, dans le nord de la Côte d'Ivoire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) francophone
Les deux partis au Congrès américain ont trouvé un accord sur la dette
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine