Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 28.07.2011 11h25
Maroc : création d'un parti politique dédié aux Marocains résidant à l'étranger (SYNTHESE)

Un nouveau parti politique dédié à la communauté marocaine résidant à l'étranger (MRE), vient de voir le jour au Maroc, mercredi à Rabat.

Ce nouveau parti baptisé "L'Alliance pour la patrie", promet de tenir une première conférence politique dans les semaines à venir.

Selon Saïd Ida Hassan, président de la commission préparatoire du congrès constitutif du Parti, "la naissance du collectif est le résultat de la dynamique politique et sociale qui s'est installée au Maroc, mais aussi le couronnement des efforts de plusieurs acteurs politiques et associatifs dans les pays de l'immigration".

Il s'agit "du premier parti politique à placer la migration marocaine au coeur de ses préoccupations. Certes, il existe des formations politiques qui se sont intéressées aux MRE, mais pas au point d'exercer une véritable influence sur les politiques publiques", a-t-il souligné.

Selon les dernières statistiques du ministère chargé de la communauté marocaine à l'étranger, 5 millions de Marocains vivent à l'étranger, dont 80% entre la France, l'Italie, l'Espagne, les Pays-Bas et l'Allemagne, d'où la nécessité d'un parti dédié afin d' adopter une approche politique de la question MRE et de leurs préoccupations.

La commission préparatoire de "l'Alliance pour la patrie" est composée de 130 personnes venant de 23 pays, parmi lesquelles figurent des acteurs politiques et associatifs dans les pays d'accueil, outre des hommes d'affaires.

Le nouveau parti part des acquis apportés par la nouvelle Constitution en la matière pour réclamer le droit des Marocains résidant à l'étranger à participer à la vie politique dans leur pays d'origine. Il est également le "fruit du militantisme des acteurs associatifs et cadres à l'étranger, en vue de réhabiliter les immigrés marocains, et de ne plus les considérer seulement comme une source de devises", a précisé M. Idda.

Cette initiative a été précédée par la création de l'instance des Marocains de l'Etranger, comme le plus grand mouvement des MRE, qui avait présenté ses propositions à la Commission consultative de révision de la Constitution, a-t-il rappelé.

"L'adoption de la Constitution révisée nous a mis du baume au coeur parce que le nouveau texte a pris compte de nos revendications. Il a rendu justice à travers trois articles à la communauté marocaine résidant à l'étranger en constitutionnalisant leur droit à être représentés dans la Parlement ainsi que dans toutes les instances politiques du pays. Nous sommes 5 millions de Marocains à vivre à l'étranger et à occuper des postes politiques, économiques et scientifiques prestigieux dans les pays d' immigration. Il est temps de faire profiter le Maroc de ce grand potentiel et de changer le regard stéréotypé qu'on porte aux MRE comme étant de simples pourvoyeurs de devises", a également indiqué M. Ida Hassan.

Cette nouvelle formation politique sera le premier parti politique marocain qui place la question de l'immigration au centre de son action politique et qui vise principalement à associer les Marocains du monde au champ politique marocain

Le rôle des MRE devient d'autant plus important au Maroc avec l' adoption de la nouvelle Constitution lors du référendum du 1er juillet dernier. Les Marocains résidant à l'étranger disposent en vertu de celle-ci "d'une représentation parlementaire et jouissent du droit de voter et de se porter candidat dans les deux Chambres du parlement".

Source: xinhua

Commentaire
Et voila que ?a recommence. Un nouveau parti proche du pouvoir est crée pour canaliser les...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine rééquipe un porte-avions pour la recherche et l'entraînement
Lancement d'Air Tibet, la première compagnie aérienne du Tibet
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine