Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 14.07.2011 13h59
Congo : le PCT exclut de discuter de la révision de la Constitution à son congrès extraordinaire

Le Parti Congolais du Travail (PCT, au pouvoir), exclut de traiter la question de la révision de la Constitution du 20 janvier 2002 lors de son 6ème congrès extraordinaire prévu du 21 au 25 juillet prochain à Brazzaville.

Le premier rapporteur du comité préparatoire de ce congrès, Pierre Ngolo, a fait cette annonce mercredi à Brazzaville, ajoutant que la question relative à la désignation du successeur du président du Comité Central de ce parti ne sera non plus abordée à cette occasion.

Jusqu'à ce jour la présidence du Comité Central du PCT est assurée par le chef de l'Etat congolais, Denis Sassou-N'guesso.

Intervenant au cours d'un point de presse, M. Ngolo a indiqué que ces questions ne figurent pas au centre des préoccupations du PCT.

Ce rassemblement va apporter des "solutions aux problèmes de gestion du parti", a-t-il dit, ajoutant que "le Parti Congolais du Travail se préoccupe actuellement du renforcement et de la consolidation de la démocratie au Congo afin qu'elle profite aux Congolais".

Au cours de ce congrès, le PCT veut affirmer sa mission historique, tout en se préoccupant du renforcement de ses capacités d'analyse et de proposition, a-t-il déclaré.

Plus de 1.000 représentants du PCT sont attendus à ce congrès.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretiens entre de hauts officiers militaires chinois et américain à Beijing
Maintenir la stabilité des prix à la consommation représente une des premières priorités, PM
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives
Pour le train à grande vitesse chinois, la vitesse est-elle tout ?
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale