Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 12.07.2011 11h16
Libye : pas de négociations directes entre Paris et Tripoli (porte-parole)

Un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a démenti lundi toute négociation directe entre la France et le régime libyen de Mouammar Kadhafi.

"La France est favorable à une solution politique comme elle l'a toujours dit. Il n'y a pas de négociations directes entre la France et le régime de Kadhafi, mais nous lui passons des messages, en liaison avec le Conseil national de transition (CNT, instance politique de l'opposition libyenne) et nos alliés", a affirmé Bernard Valero, lors d'un point de presse régulier.

"Ces messages sont simples et sans ambiguïté : toute solution politique passe par le retrait de Kadhafi du pouvoir et son renoncement à tout rôle politique", a souligné M. Valero.

Le deuxième fils de Mouammar Kadhafi, Saïf al-Islam Kadhafi, avait affirmé dans un journal algérien que des négociations directes sont engagées entre le régime de son père et la France.

S'agissant d'une issue politique à la crise libyenne, M. Valero a cité le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé pour dire que la France y travaille et que "les choses avancent".

"Même s'ils ne le disent pas ouvertement, la majorité des pays africains ont compris que Kadhafi devait s'écarter du pouvoir. La question n'est pas de savoir s'il doit partir, mais quand et comment", a dit M. Juppé, lors d'un entretien publié lundi par le quotidien Sud Ouest.

Dans une interview publiée il y a une semaine par Le Monde, Saïf Al-Islam Kadhafi, a estimé qu'il était "impossible" de trouver une solution qui ne implique pas son père.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale
L'exploitation commune est le premier choix stratégique pour la Chine et le Vietnam sur le problème de la Mer de Chine méridionale
China Mobile accentue la pression sur Unicom