Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 12.07.2011 11h15
Libye : l'ONU souhaite des négociations directes entre les parties

A l'issue de consultations lundi avec le Conseil de sécurité sur la Libye, l'envoyé spécial de l'ONU pour ce pays, Abdul Ilah Al-Khatib, a appelé les parties au conflit à entamer des négociations directes et la communauté internationale à rester unie pour soutenir la paix.

« J'exhorte les parties à se concentrer sur la recherche d'une solution politique. Nous souhaitons voir les discussions indirectes évoluer vers des négociations directes », a déclaré M. Al Khatib.

« Trop de Libyens ont perdu leurs vies. Il devrait être clair qu'une fin durable du conflit nécessite une solution politique et que cette solution doit correspondre aux aspirations légitimes du peuple libyen à un avenir démocratique et pacifique », a-t-il ajouté.

Selon l'envoyé spécial de l'ONU, l'un des points principaux à négocier est un accord sur les mécanismes institutionnels afin de gérer la période de transition. Il a souligné qu'un tel accord devrait être ouvert à tous et impliquer des représentants de tous les partis et groupes politiques aussi bien que toutes les factions et tribus.

M. Al-Khatib a précisé qu'il a abordé ces questions lors de sa visite ce weekend, à Tripoli, la capitale libyenne. Selon lui, les membres du gouvernement et les membres du Comité national de transition (CNT) ont exprimé leur volonté d'examiner ces propositions.

« La communauté internationale doit rester unie dans ses objectifs et ses actions afin de soutenir la paix en Libye. Il y a un nombre important d'initiatives qui ont été menées, y compris de la part de l'Union africaine et de la Turquie », a souligné M. Al- Khatib.

Pour l'envoyé spécial, il y a une reconnaissance claire du rôle des Nations Unies dans la réalisation d'un accord politique et pour la phase post-conflit. M. Al-Khatib a souligné l'importance d'alléger les souffrances causées par le conflit. « Les Nations Unies ont travaillé de manière constante pour évaluer la situation humanitaire sur le terrain et pour aider à garantir que l'aide atteigne ceux qui en ont besoin », a-t-il rappelé.

« Comme je l'ai dit au Conseil, les deux parties ont demandé ces derniers jours, en passant par moi, à pouvoir utiliser les avoirs libyens gelés à l'étranger pour acheter du matériel médical et de la nourriture afin de soulager les besoins humanitaires du peuple libyen avant le mois saint du Ramadan. J'ai demandé que de telles requêtes soient faites par les canaux appropriés », a ajouté l'envoyé spécial.

Enfin, il a appelé « toutes les parties à prendre toutes les précautions pour ne pas viser et mettre en danger les civils ». « Protéger les civils est un objectif fondamental des résolutions du Conseil de sécurité », a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale
L'exploitation commune est le premier choix stratégique pour la Chine et le Vietnam sur le problème de la Mer de Chine méridionale
China Mobile accentue la pression sur Unicom