Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 12.07.2011 11h10
Le fils de Mouammar Kadhafi mécontent du soutient de la France aux rebelles libyens

Seif El Islam Kadhafi, le fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a exprimé, lundi dans un entretien accordé au journal arabophone algérien, El Khabar, son mécontentement du soutien de la France aux rebelles libyens, ajoutant que le gouvernement libyen tient en réalité les véritables négociations avec la France et non avec le CNT (Conseil national de transition, instance politique de la rébellion libyenne).

Selon cet article, le gouvernement libyen a reçu par l'intermédiaire d'un envoyé spécial qui a rencontré le président français, un message clair de Paris. Le président français a très franchement dit à l'envoyé du gouvernement libyen que "c'est nous avons crée ce Conseil et sans le soutien de la France, l'argent et les armes il n'existerait pas".

A propos des médiations internationales, Seif El Islam Kadhafi a affirmé qu'il y a une feuille de route africaine sur laquelle tout le monde s'accorde, le gouvernement libyen veut organiser des élections et arriver à un gouvernement d'unité nationale, et est prêt à des élections supervisées par des organisations internationales, et à mettre en place une nouvelle constitution mais les rebelles refusent, parce que le gouvernement libyen n'est pas encore arrivé à un accord avec Paris.

Répondant à une question sur sa candidature aux élections de la future Libye, Seif El Islam a expliqué qu'il est officiellement sorti de la politique en Libye en 2008, et depuis cette date et jusqu'au début de la crise il était était au Cambodge, en dehors de la Libye.

Seif El Islam a affirmé être revenu en Libye au début des événements. Il était en dehors du jeu politique, mais après ce qui est arrivé en Libye toutes les données ont changé, après avoir vu les "trahisons, les intérêts et la colonisation" toutes les données ont changé, il ne voit pas contre le fait de se présenter, toutes les options sont possibles.

La médiation de l'Algérie est la bienvenue, a souligné Seif El Islam Kadhafi. Car l'Algérie a toujours joué le rôle d'unificateur.

Il a indiqué que les positions des pays arabes sont indignes, l'Algérie figure parmi les quelques pays arabes ayant pris une position complètement différente. Le peuple libyen n'oubliera jamais cela, c'est pourquoi la médiation de l'Algérie est la bienvenue pour le rapprochement entre les frères libyens.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale
L'exploitation commune est le premier choix stratégique pour la Chine et le Vietnam sur le problème de la Mer de Chine méridionale
China Mobile accentue la pression sur Unicom