Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 11.07.2011 08h25
Maroc : le Conseil constitutionnel devrait entériner les résultats du référendum sur le projet de nouvelle constitution (PAPIER GENERAL)

Le Conseil constitutionnel du Maroc a entamé l'examen des procès-verbaux des opérations de vote des 98,50% des votants marocains qui se sont prononcés, lors du référendum du 1er juillet, en faveur du projet de nouvelle constitution, selon les résultats provisoires annoncés la semaine dernière par le ministre marocain de l'Intérieur, M. Taieb Cherqaoui.

Le Conseil constitutionnel, chargé d'entériner les résultats définitifs, a entamé l'examen des procès-verbaux des opérations de vote, après réception des procès-verbaux qui lui parviendront des ambassades du Maroc à l'étranger.

Les représentants du Conseil national des droits de l'Homme ( CNDH) prennent part à l'opération de décompte final des voix qui a lieu selon le code électoral, au niveau des commissions provinciales de décompte présidées par le président du tribunal de première instance.

D'après l'article 129 du code électoral, les procès-verbaux des bureaux de vote ainsi que les listes d'émargement sont déposés, pendant quatre jours francs au siège de la commune où les votants peuvent les consulter et formuler toute réclamation à leur sujet.

A l'expiration de ce délai, le bureau centralisateur procède au recensement des votes émis dans la commune compte tenu des suffrages reconnus valables par les différents bureaux de vote qui en dépendent.

Selon le gouverneur-directeur des élections au ministère marocain de l'Intérieur, Hassan Aghmari, la méthode de décompte des voix lors du référendum s'est déroulée selon les normes en vigueur en droit comparé, et conformément aux règles de sciences politiques et de droit constitutionnel.

Des partis politiques ont exprimé leur satisfecit de l'approbation par le peuple marocain de la nouvelle Constitution, estimant qu'il s'agit là d'une importante étape historique dont il importe de tirer profit pour le parachèvement du processus démocratique.

Le Mouvement populaire (MP) a affirmé que le 1er juillet inaugure un Maroc du renouveau, conforté par l'écrasante majorité d'électeurs ayant massivement participé au vote en faveur de la nouvelle Constitution.

Le peuple marocain a couronné sa participation au débat sur le projet de nouvelle constitution par une large adhésion au chantier des réformes, avec responsabilité, liberté et maturité, indique le bureau politique de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) .

Le Parti de la renaissance et de la vertu (PRV) a également considéré que l'approbation par l'écrasante majorité de la nouvelle Constitution garantira au Maroc prospérité économique, sécurité sociale et stabilité politique.

De son côté, le Rassemblement national des indépendants (RNI) a appelé a accélérer la mise en oeuvre des dispositions de la nouvelle Constitution dans l'objectif de rompre avec le passé.

Pour sa part, le Front des forces démocratiques (FFD) a relevé que le vote massif en faveur de la nouvelle Constitution est un acquis important qu'il convient de mettre à profit en vue de gagner les enjeux des prochaines échéances, et constitue aussi une approbation des perspectives d'avenir qui s'offrent au pays.

Le Parti Marocain Libéral (PML) a, quant à lui, exprimé sa satisfaction quand aux résultats obtenus lors du référendum populaire sur la nouvelle constitution appelant les partis politiques, la société civile et les associations des droits de l'Homme à se mobiliser pour la concrétisation de cette réforme constitutionnelle.

Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a appelé à entamer la nouvelle génération des réformes politiques, économiques, sociales et culturelles à même de permettre l'émergence d'une vie politique et partisane saine et d'élites honnêtes, compétentes et capables de dynamiser les institutions de la nouvelle constitution.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme