Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.07.2011 13h42
Congo : mise en place programme d'identification minière

Le gouvernement congolais a lancé mercredi, en partenariat avec la société pétrolière Total E&P, un programme d'identification des ressources de son sol afin de dynamiser les activités minières au Congo.

Intitulé projet "Cartographie géologique-potentiel minier du Congo", ce programme à pour objectif de développer les investigations en vue de renouveler les données sur la connaissance du sous-sol congolais.

"Nous avons lancé ce programme de cartographie pour être en cohérence avec la vision minière africaine adoptée en 2009 par les Chefs d'Etat de l'Union africaine. Il s'inscrit également dans le cadre des recommandations faites par les pays ACP de procéder à la régularisation des cartes à échelle réduite", a précisé le directeur général des mines, Louis Marie Joachim Djama.

La cartographie des ressources minérales sert également à définir les ressources disponibles sur le territoire congolais pour identifier les investissements futurs ainsi que les secteurs d'activités à développer en fonction des éclaircissements fournis par les cartes.

Ce programme durera cinq ans et favorisera la réalisation des cartes par le bureau de recherche géologique et minière (BRGM), un organisme français dont la spécialité est de répertorier les ressources minérales.

Avec à son clé trois principaux axes, à savoir la cartographie et l'exploration minière en vue de définir le potentiel minier du pays, la compétence et transfert des compétences et la maîtrise de l'information, il se fera en partenariat avec l'université Marien Ngouabi pour répondre aux besoins de la réforme du nouveau système LMD consistant à professionnaliser les filières.

De même, le programme permettra la création d'une banque de données relatives aux géosciences avec la mise en place d'un SIGM et la reconstitution du fonds documentaire important remonte depuis l'époque coloniale, le programme tient compte de

Pour réaliser ce programme jugé coûteux, le gouvernement sollicite l'implication des partenaires, notamment la Banque mondiale, les sociétés minières ayant souscrit des permis d' exploitation en République du Congo et le pétrolier Total E&P.

Ce dernier a annoncé son appui financier au travers le financement de sept géologues et l'utilisation de ses laboratoires placés à Pointe Noire, la ville économique.

Pour le ministre congolais du plan, Pierre Moussa, ce programme est d'importance capitale pour le développement du pays et du secteur minier qui entend participer valablement à l' industrialisation du Congo.

"Il s'inscrit dans le programme du gouvernement visant à diversifier son économie longtemps assise sur le pétrole", a-t-il précisé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo appelle à l'application complète de la Loi sur les contrats de travail
La Chine demande le retrait immédiat des bateaux de pêche japonais des eaux des îles de Diaoyu
Quotidien du Peuple : la retraite du dalaï lama ne pourra pas sauver sa clique de l'échec
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique