Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.07.2011 14h02
Les institutions de la province de Bujumbura finissent par se rapatrier

Les institutions de la province de Bujumbura vont se rapatrier et s'installer dans la province à partir de ce mercredi 06 juillet 2011 pour rester tout près de la population et ainsi assurer la sécurité et le développement de la province, a déclaré mardi Jacques Minani, gouverneur de cette province.

« Dès ce mercredi, je vais m'installer au chef-lieu de la province et à partir de jeudi je vais accorder des audiences à la population. Comme la province a connu une longue période de guerre, nous allons nous atteler aux travaux de développement en utilisant la méthode des résultats rapides, c'est-à-dire que tous les trois mois, nous allons évaluer et voir les résultats », a déclaré à la presse Jacques Minani, à l'issue d'une réunion à huis clos que le chef de l'Etat burundais a organisé à l'intention des membres des comités communaux et du comité provincial chargés du développement de la province.

Outre le gouverneur, il y a le directeur provincial de l' éducation, le directeur provincial de l'agriculture et de l' élevage, le médecin provincial de la santé, le président du tribunal de grande instance, le procureur de la République et les corps de police qui doivent quitter la mairie de Bujumbura pour s' installer dans Bujumbura la province frontalière à l'ouest avec la mairie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine demande le retrait immédiat des bateaux de pêche japonais des eaux des îles de Diaoyu
Le « Dragon » chinois descend vers 5 000 m de profondeur sous la mer
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique
Le "phénomène du PCC" enrichit l'histoire humaine (COMMENTAIRE)