Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 05.07.2011 13h18
La solution à la crise libyenne doit être d'ordre politique, selon un représentant de l'ONU

Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour l'Irak et l'Afghanistan, Lakhdar Brahimi, a estimé que la solution à la crise libyenne doit être d'ordre politique impliquant aussi bien l'Onu que la Ligue arabe et l'Union africaine.

"Ce qui se passe en Libye, contrairement à l'Egypte et à la Tunisie, est une guerre civile (...) et dans ce cas de figure, cela demande une autre solution qui est d'ordre politique", a-t-il affirmé dans un entretien publié par le quotidien algérien La Tribune lundi.

Le diplomate algérien a appelé l'Algérie à jouer son rôle pour le règlement de cette crise.

L"Algérie a "une dette envers la Libye qui nous a aidés durant la guerre de libération et là, j'ai dit que la Tunisie, le Maroc et particulièrement l'Algérie sont directement concernés et doivent réagir", a souligné l'ancien diplomate algérien.

Pour M. Brahimi, il s'agit pour les pays maghrébins "d'aller à l'ONU et demander un mandat en disant que c'est nous qui aiderons au règlement politique de ce conflit. La réponse de cette Organisation ne peut qu'être positive".

"Le même mandat doit être demandé à la Ligue arabe et à l'Union africaine et avec un mandat de trois Organisations, on peut demander à M. Kadhafi de partir avec dignité et mettre en place une mission de la paix pour aider les parties au conflit à se réconcilier et créer une deuxième république", a-t-il suggéré.

Début juin, le ministre délégué algérien chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, avait indiqué que l'Algérie prône un dialogue "inclusif" en Libye avec la participation de toutes les parties libyennes afin d'aboutir à un règlement pacifique de la crise qui secoue ce pays voisin.

Il avait affirmé que l'Algérie est en contact avec toutes les parties libyennes dans le cadre des efforts visant à trouver une issue pacifique à la crise, en proposant "un plan de sortie de crise comprenant sept points".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le « Dragon » chinois descend vers 5 000 m de profondeur sous la mer
Départ des deux premiers trains commerciaux à grande vitesse sur la ligne Beijing-Shanghai
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique
Le "phénomène du PCC" enrichit l'histoire humaine (COMMENTAIRE)
Quel est le mode de démocratie promu par le Partie communiste chinois ?