Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.06.2011 11h44
Guinée : un collectif de partis politiques rejette une concertation sollicitée par le gouvernement

Plus d'une dizaine de partis politiques de l'opposition constituée en collectif ont rejeté jeudi une demande de concertation initiée par le gouvernement en vue d'un "renforcement du dialogue social".

Dans une déclaration poubliée jeudi, ce refus est justifié par la "violation répétée de la Constitution et du code électoral par le pouvoir en place", selon une déclaration publiée jeudi.

La concertation visait "le renforcement du dialogue social indispensable entre les parties prenantes du processus électoral en vue de la consolidation de la jeune démocratie et de la paix en Guinée".

Les partis politiques estiment que la Constitution et le Code électoral confient l'organisation des élections à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et non au gouvernement qui n'apporte qu'une assistance technique à cette institution.

"Nous sommes tous tenus au respect des dispositions constitutionnelles et règlementaires pour l'édification d'un Etat de droit tant ambitionné par tout le peuple de Guinée", poursuit la déclaration.

Le collectif attend, pour la tenue des élections législatives, un projet de chronogramme élaboré et proposé par la CENI qui fera ressortir les différentes activités et actions liées à la révision du fichier électoral et de la date des dites élections.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial
La menace militaire chinoise, un mythe à détruire