Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 02.06.2011 13h19
Guinée : le gouvernement engage la réforme et la modernisation de l'administration publique

Le président guinéen Alpha Condé a procédé mercredi au lancement des travaux de l'atelier national de validation du programme de réformes institutionnelles et de modernisation de l'administration publique.

"Nous voulons passer d'une administration de type patrimonial à une administration nouvelle fondée sur le service du citoyen", a déclaré Alpha Condé à l'ouverture des travaux.

Il a relevé "une carence généralisée de l'appareil d'Etat et l'inefficacité de l'administration" pour justifier la création le 14 février du Haut commissariat à la réforme de l'Etat et à la modernisation de l'administration.

"Placé sous mon autorité directe, le Haut commissariat à la réforme de l'Etat et à la modernisation de l'administration a pour mission d'initier, d'impulser, de coordonner, de suivre et d'évaluer les mesures de réformes institutionnelles dans tous les secteurs de la vie publique de notre pays", a indiqué le président guinéen.

Il a ajouté que la vision de son gouvernement est de "donner à la Guinée un Etat démocratique, respectueux des droits de la personne humaine, un Etat plus proche du citoyen, un Etat moteur de la vie économique et sociale".

Les axes de réflexions et d'échanges de l'atelier porteront sur le développement institutionnel et l'organisation administrative, la réforme de la Fonction publique et la gouvernance économique et financière.

Plus de 150 participants sont attendus à l'atelier qui prend fin jeudi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao participe à un entraînement de basketball et appelle à développer les activités physiques pour les enfants
Roland-Garros 2011 : Li Na qualifiée pour les quarts de finale entre dans l'histoire du tennis chinois
La Chine doit renforcer son nouveau mix énergetique
Quelles leçons la Chine peut-elle tirer du succès d'Apple ?
La Chine le Japon et la Corée du Sud progressent lentement vers un accord de libre-échange