Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 02.06.2011 10h46
Le Maroc envisage d'exporter l'énergie verte vers l'Europe (PAPIER GENERAL)

Grâce aux projets lancés à travers le pays, le Maroc pourra tirer profit de sa position stratégique pour assumer le rôle de plate-forme électrique internationale en tant que fournisseur et pont entre l'Europe et les pays du sud de la Méditerranée.

Dans ce sens, la ministre marocaine de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Mme Amina Benkhadra, a annoncé, récemment à Oujda (540 km au nord-est de Rabat), qu' au sein de groupe communs constitués avec le Portugal, l' Espagne et la France, experts marocains et européens, travaillent à la mise en œuvre de l' article 9 de la directive européenne énergie/climat visant à

l'exportation d' électricité verte vers l' Europe.

Le travail de ces équipes permettra la levée d' une partie les questions juridiques, financières et technologiques en vue de l' exportation d' électricité verte en Europe.

Les premiers résultats de ces études seront livrables en septembre prochain et dès lors une expérience pilote sera réalisée depuis le Maroc, a-t-elle ajouté.

Ces projets seront accompagnés par le renforcement du réseau de transport électrique avec l'adjonction d'une troisième liaison de 700 MW à l'interconnexion avec l'Espagne et la réalisation de 5.500 km de lignes nouvelles de transport.

Ainsi, le Maroc exportera à la France de l'électricité solaire dès l'automne 2011, une première expérimentation de transport de cette énergie du sud vers le nord de la Méditerranée, avait annoncé le ministre français chargé de l'Industrie, de l'Energie et de l'économie numérique, Eric Besson.

Il faut préciser qu' une accélération de l' intégration énergétique régionale passe par une action combinée des consortiums MEDGRID et DESERTEC.

Le consortium MEDGRID pour un réseau transméditerranéen réunit plus de 20 industriels et autorités de régulation espagnole, égyptienne, italienne, marocaine, allemande, syrienne, française et jordanienne depuis sa création en décembre 2010.

D' après le ministre français, MEDGRID conclura, dans les prochaines semaines, un accord de coopération avec DESERTEC, un mégaprojet qui vise la mise en place d'un vaste réseau d'installations éoliennes et solaires en Afrique du nord et au Moyen-Orient, devant produire à terme jusqu'à 15% de l'électricité consommée en Europe.

Selon lui, ce partenariat entre le consortium des interconnexions méditerranéennes et celui des producteurs d'installations solaires va créer une nouvelle dynamique qui bénéficie du soutien de la France, de l'Allemagne et de la Commission européenne.

Pour sa part, le projet DESERTEC, qui entre dans le cadre du plan solaire méditerranéen adopté au sein de l' Union pour la Méditerranée (UPM), vise à créer d'ici 40 ans un vaste réseau d'installations éoliennes et solaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, censées fournir à terme jusqu'à 15% de la consommation d'électricité de l'Europe.

L'investissement nécessaire est estimé à quelque 400 milliards d'euros. Un premier projet pilote de DESERTEC, projet géant de centrales solaires en Afrique et au Moyen-Orient, va démarrer sa production au Maroc en 2015-2016, a annoncé la société DII qui chapeaute l'initiative.

Ce projet pilote, visant à produire 500 MW d'énergie solaire dont la majeure partie est destinée à être exportée vers l'Europe, recevra un investissement de 2,1 à 2,3 milliards d'euros.

A noter que l' initiative de DESERTEC a été officiellement lancée en juillet 2009 par un consortium de 12 entreprises européennes, en collaboration avec le gouvernement marocain.

En exploitant les énergies solaire et éolienne dans les déserts d'Afrique du Nord, l'initiative s'inspire du concept DESERTEC, qui a été lancé sous les auspices du Club de Rome et de la Coopération transméditerranéenne pour l'énergie renouvelable (TREC) allemande. Basé à Munich, en Allemagne, le réseau d'entreprises devrait être élargi progressivement afin d'inclure d'autres entreprises du nord et du sud de la Méditerranée.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao participe à un entraînement de basketball et appelle à développer les activités physiques pour les enfants
Roland-Garros 2011 : Li Na qualifiée pour les quarts de finale entre dans l'histoire du tennis chinois
La Chine doit renforcer son nouveau mix énergetique
Quelles leçons la Chine peut-elle tirer du succès d'Apple ?
La Chine le Japon et la Corée du Sud progressent lentement vers un accord de libre-échange