Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 02.06.2011 10h45
Le Maroc vise à atteindre 42% d'électricité d'origine renouvelable en 2020 (SYNTHESE)

Le Maroc ambitionne d'atteindre 42% d'électricité d'origine renouvelable en 2020 et a lancé ces dernières années des programmes d'énergies solaire et éolienne de capacités de 2.000 MW chacun.

Selon des études spécialisées, le potentiel de l'énergie éolienne au Maroc s'élèverait à 25.000 MW. Actuellement, le Maroc compte 300 MW de capacités installées et 700 MW en cours d'installation.

En plus de la production d'électricité, les programmes visent aussi la promotion d'une industrie éolienne, la constitution d'une expertise de haut niveau et le renforcement de la recherche, de manière à permettre au Maroc de maîtriser cette filière technologique qui présente un fort potentiel pour l'économie du pays.

Le projet éolien marocain est un programme innovant et structurant visant le développement de parcs éoliens d'une puissance totale de 2.000 MW en 2020. D'un coût estimé à 31,5 milliards de dirhams, il permettra l'économie annuelle de 1,5 million de tonnes équivalent pétrole (TEP) soit 750 millions de dollars US et évitera l'émission de 5,6 millions de CO2 par an.

Selon la ministre marocaine de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Mme Amina Benkhadra, une puissance nouvelle de 3.640 MW sera installée à fin 2015, nécessitant un investissement de près de 73 milliards de DH.

A l'achèvement en 2020 des programmes prévus dans le cadre de la stratégie énergétique nationale, 42% de la capacité de production électrique installée sera d'origine renouvelable et la totalité de la puissance additionnelle de toutes origines créée au cours de la période 2008 à 2020 sera de 9.246 MW, a précisé Mme Benkhadra.

Le Maroc prévoit ainsi la mise en production de nouvelles centrales électriques, pour la période 2013-2015.

Outre l'accélération de la cadence de construction de stations de plus de 4000 MW, dont la centrale électrique à charbon propre de Safi (347 km au sud de Rabat) et les nouvelles unités de la centrale électrique à charbon propre de Jorf Lasfar (190 km au sud de Rabat), une centrale électrique de 100 MW fonctionnant à base de schistes bitumineux sera mise en service à Tarfaya (1100 km au sud de Rabat).

La puissance globale du parc, bâti à 2 kilomètres au sud de la ville, sera de 200 mégawatts, mais pourrait être étendue jusqu'à 300 MW.

Quant aux éoliennes, elles auront une puissance unitaire supérieure ou égale à 850 kW. De même, le parc éolien de Tanger ( 310 km au nord de Rabat), d'une capacité à terme de 140 mégawatts (MW), constitue l'une des premières réalisations qui concrétise le plan marocain de développement des capacités de production d'énergie renouvelable.

Avec quelque 126 éoliennes surplombant la ville du détroit, il est considéré comme étant le plus grand parc éolien d'Afrique.

Il s'agit aussi de la réalisation de la centrale solaire de Ouarzazate (528 km au sud de Rabat) de 500 MW et du parc éolien de Taza (318 km au nord-est de Rabat) de 150 Mégawatts en production privée d'électricité.

Ce dernier projet, situé à 12 km à vol d'oiseau au nord-ouest de la ville, occupera une superficie d'environ 800 hectares et sera réalisé sur une longueur totale des crêtes de 24 km.

Il est le premier parc éolien à développer dans le cadre du Programme Eolien Intégré et devra permettre une économie annuelle en CO2 de 300.000 tonnes.

Le début de réalisation est programmé pour le dernier trimestre 2012 et la mise en service vers juillet 2014.

S'agissant de la première unité du programme solaire marocain, à Ouarzazate, dont les travaux commenceront en 2012 pour une mise en service en 2014, ce projet constitue une véritable étude de cas pour l'ensemble des acteurs de l'énergie au Maroc et ainsi l' expérience acquise, permettra d'accélérer les processus d'examen et de prise de décisions pour les prochaines unités du plan solaire programmées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao participe à un entraînement de basketball et appelle à développer les activités physiques pour les enfants
Roland-Garros 2011 : Li Na qualifiée pour les quarts de finale entre dans l'histoire du tennis chinois
La Chine doit renforcer son nouveau mix énergetique
Quelles leçons la Chine peut-elle tirer du succès d'Apple ?
La Chine le Japon et la Corée du Sud progressent lentement vers un accord de libre-échange