Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 31.05.2011 11h07
L'UE et l'UA en session conjointe pour promouvoir la croissance et la démocratie

La consolidation de la croissance et de la démocratie sera au centre de la cinquième session annuelle conjointe des Commissions de l'Union européenne (UE) et l' Union africaine (UA), les deux institutions menant le partenariat stratégique Afrique-UE, qui se réunissent le 31 mai et 1er juin à Bruxelles.

«Les mutations démocratiques profondes que connaît actuellement l'Afrique du Nord méritent le soutien plein et entier de tous les acteurs internationaux afin de renforcer la gouvernance politique et économique sur l'ensemble du continent africain», a indiqué la Commission européenne dans un communiqué de presse rendu public lundi.

«En même temps, alors que le monde se relève de la crise économique, l'Afrique et l'UE doivent relever un défi commun d'envergure: donner un coup de fouet à la croissance et concentrer leurs efforts sur le développement inclusif et durable de l'Afrique, en visant fermement la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement d'ici à 2015», poursuit le communiqué.

Estimant que le continent africain connaissait des «changements historiques encourageants» et que cela ouvrait «des perspectives énormes pour renforcer les relations entre nos continents», le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a indiqué, avant la réunion, que «nos deux commissions resteront les moteurs de l'ambitieux partenariat UE-Afrique».

«Ensemble, nous pouvons accomplir de réels progrès pour les peuples d'Europe et d'Afrique, en nous attaquant aux problèmes internationaux, en créant plus de perspectives pour le commerce, les investissements et le développement inclusif et en traitant les aspirations des populations à l'avènement de réformes démocratiques et à l'instauration de la justice sociale», a-t-il déclaré.

Les discussions visent à renforcer la coopération politique et technique entre les deux institutions, à impulser un nouvel élan à la mise en uvre de la stratégie commune Afrique-UE et à formuler des propositions pour le programme politique futur, selon le communiqué.

Deux jours durant, les réunions spécialisées entre les deux commissions couvriront ce qui suit: affaires politiques; intégration régionale, commerce et infrastructures; affaires sociales; changement climatique et environnement; gouvernance économique et matières premières; coopération administrative; agriculture, sécurité et sûreté alimentaires; sciences, TIC, espace.

Quatre-vingt chefs d'État et de gouvernement d'Afrique et d'Europe ont adopté la stratégie commune Afrique-UE à Lisbonne en décembre 2007. Les deux parties ont convenu de poursuivre ensemble des intérêts et des objectifs stratégiques communs, au-delà des questions traditionnelles du développement, du champ géographique exclusif de l'Afrique et des institutions, avec la participation d'acteurs non étatiques.

La stratégie commune Afrique-UE définit huit partenariats spécifiques: paix et sécurité, gouvernance démocratique et droits de l'homme; commerce, intégration régionale et infrastructures; objectifs du millénaire pour le développement; énergie; changement climatique; migration, mobilité et emploi; sciences, société de l'information et espace.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : près de 35 millions de personnes affectées par la sécheresse sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé
He Guoqiang appelle à des efforts pour développer de nouvelles industries de haute technologie
Réflexions suscitées par l'actuel « engouement pour l'émigration »
La dispute pour le poste de directeur général du FMI et la réforme de l'ordre financier international
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)