Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 31.05.2011 11h04
Guinée-Bissau: démobilisation prochaine de 1.300 soldats et policiers

Quelque 1300 soldats et policiers seront démobilisés dans le courant du mois prochain, a indique à la presse, lundi à Bissau, M. Aristide Ocante Da Silva, ministre bissau-guinéen de la Défense.

Cette démobilisation, selon lui, s'inscrit dans le cadre de la modernisation des forces de sécurité et de défense, avec réduction drastique des effectifs militaires et paramilitaires.

Une pension est prévue pour tous les mobilisés à la caisse de prévoyance sociale, a-t-il affirmé, sans en indiquer le montant.

Selon le ministre, le nombre de 1 300 hommes démobilisés a été calculé en fonction du recensement qui a été fait en 2008. Les effectifs de l'armée bissau-guinéenne sont estimés à 11 000 hommes dont 80% sont des officiers.

A plusieurs reprises, les Nations Unies ont attiré l'attention des autorités civiles bissau-guinéennes sur le caractère pléthorique de cette armée et suggéré fortement de ramener les effectifs militaires à 4 000 hommes. Mais, la pension mensuelle de 15 000 francs proposées pour la plupart des militaires qui la jugent dérisoire, a empêché jusqu'à présent la réalisation de ce projet.

Le général Antonio Injai, chef d'état-major des forces armées a affirmé plusieurs fois que les militaires ne vont jamais accepter une démobilisation dans la misère.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : près de 35 millions de personnes affectées par la sécheresse sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé
He Guoqiang appelle à des efforts pour développer de nouvelles industries de haute technologie
Réflexions suscitées par l'actuel « engouement pour l'émigration »
La dispute pour le poste de directeur général du FMI et la réforme de l'ordre financier international
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)