Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.05.2011 09h35
Côte d'Ivoire : le procureur militaire lance un appel à témoins sur les crimes post-électoraux

Le commissaire du gouvernement (procureur militaire) Ange Kessy a lancé jeudi à Abidjan un appel à témoins concernant les crimes perpétrés durant la période post-électorale.

Dans un communiqué publié dans les medias, M. Kessy a demandé aux témoins d'exactions commises par des militaires, policiers et gendarmes à se rendre dans des commissariats de police et des brigades de gendarmerie munis de pièces et d'éléments pouvant tenir lieu de preuves ou ouvrir des pistes d'investigations.

L'enquête du procureur militaire porte notamment sur les crimes et délits, coups et blessures, recel de cadavres, tueries de civils non armés, extermination de prisonniers de guerre, vols et pillages.

Selon le communiqué, les investigations se rapportent aux crimes commis depuis la proclamation des résultats de l'élection présidentielle ivoirienne.

Début mai, le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro avait instruit le commissaire du gouvernement aux fins de diligenter une enquête concernant les crimes commis après le scrutin présidentiel du 28 novembre.

M. Soro avait accordé au procureur militaire, qui devra réunir les éléments constitutifs de crimes et délits, un délai de 30 jours pour boucler les enquêtes.

La crise post-électorale qui a opposé cinq mois durant le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo au président élu Alassane Ouattara a fait plus de 3 000 morts et un million de déplacés selon les autorités ivoiriennes.

Un nouveau rapport de l'ONU fait état d'au moins 1 012 personnes tuées dans la seule partie ouest de la Côte d'Ivoire dont 103 femmes et 42 enfants, lors des conflits intercommunautaires et des affrontements politico militaires.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
S'inspirer de l'expérience tirée de l'Expo universelle et des jeux asiatiques dans la lutte contre la corruption
La Chine s'oppose à toute intervention étrangère en Syrie (porte-parole du ministère des A.E.)
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)
La voie du Tibet vers la démocratie
Regards sur l'avenir de l'Asie de l'Est