Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.05.2011 08h40
Trois blocs africains vont négocier la création d'une zone de libre-échange

Trois blocs africains vont lancer en juin des pourparlers sur la mise en place d'une zone de libre-échange, a annoncé lundi le Zambia Daily Mail.

Le marché commun de l'Afrique de l'Est et australe (COMESA), la communauté de l'Afrique de l'Est (EAC) et la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) ont convenu de lancer des négociations pour la création d'une zone de libre-échange (ZLE, FTA en anglais) à l'occasion d'un sommet des chefs d'Etat, prévu en juin prochain en Afrique du Sud.

La création d'une zone de libre-échange tripartite, qui englobe 26 pays, vise à contribuer à l'accélération de l'intégration continentale annoncée dans le traité d'Abuja de l'Union africaine (UA).

James Musonda, conseiller commercial pour la COMESA, a déclaré que la zone de libre-échange regroupant les trois blocs commerciaux africains représentait un vaste marché unifié, permettant d'accroître les investissements entre les pays africains et les investissements directs de l'étranger.

La même zone de libre-échange fait partie du processus d'intégration économique axé sur trois pilliers : intégration des marchés, infrastructures et développement industriel.

Pour l'intégration des marchés, les pays concernés devront libéraliser leur régime commercial en intensifiant la circulation des biens et en améliorant les services à leurs frontières, estime le Daily Mail.

"La libéralisation du commerce et le développement des infrastructures constituent respectivement le premier et le deuxième pilliers. La libéralisation du commerce doit être accompagnée du développement des infrastructures afin de réduire le coût des affaires et, par conséquent, de réduire le coût des produits et des services", indique le journal.

Le fait que les pays qui ont eu l'accès à leur propre marché est insuffisant pour parvenir au développement économique, lequel exige aussi des pays de la zone de libre-échange tripartite qu'ils augmentent la productivité compétitive de leurs économies, souligne le journal.

Pour créer une telle zone, il faudra également relever les défis du chevauchement des qualités de membre des blocs régionaux existants -- COMESA, EAC et SADC. La COMESA a inauguré sa zone de libre-échange en 2000.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme