Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 29.04.2011 13h18
Cameroun : Zhang Xiaozhen, ancien directeur de l'Institut Conficius,décorée

L'ancien directeur de l'Institut Conficius de Yaoundé, Mme Zhang Xiaozhen, a été décorée jeudi des insignes de chevalier de l'ordre national de la valeur camerounais à titre exceptionnel suite à un décret du président Paul Biya.

Décidée en novembre 2010, cette distinction honorifique officielle a été remise, sous les youyous et les applaudissements de l'auditoire, par le ministre camerounais délégué aux Relations extérieures en charge des relations avec le Commonwealth, Joseph Dion Ngute, lors d'une cérémonie en marge des festivités du 40e anniversaire de l'Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC), qui abrite l'Institut Conficius, en présence de l'ambassadeur de chine, Xue Jinwei.

"Je suis très très contente et comblée. C'est un grand honneur pour moi. J'ai essayé de faire de mon mieux pour promouvoir la coopération entre la Chine et le Cameroun, et rapprocher les deux peuples chinois et camerounais. J'espère que ces relations seront dans le futur plus fortes et plus étroites", a souligné Mme Zhang à Xinhua.

Pour l'ambassadeur de Chine, qui a félicité la lauréate pour sa décoration, "elle a travaillé beaucoup pour l'Institut Conficius et aussi pour les échanges culturels entre la Chine et le Cameroun. Elle a été beaucoup appréciée. Beaucoup parlent de l'Institut Conficius. C'est un projet de coopération entre la Chine et le Cameroun dans le domaine de l'éducation et de la culture".

De son côté, le directeur de l'IRIC, le Pr Narcisse Mouellé Kombi, a décrit "une symbolique de reconnaissance et de gratitude, d'hommage aux services rendus non seulement à l'Institut des relations internationales du Cameroun, à l'Université de Yaoundé II, mais également à la coopération culturelle sino-camerounaise dont l'Institut Conficius que Mme Zhang a dirigé pendant près de quatre ans à mes côtés est le véritable fleuron".

C'est, a-t-il précisé, le premier Institut Conficius de l'Afrique noire francophone.

"Nous croyons que cette cérémonie a une signification au-delà de sa dimension protocolaire, une signification exemplaire, dans la mesure où elle marque la préoccupation qui est celle des autorités camerounaises de faire en sorte que la coopération culturelle sino-camerounaise aille toujours de l'avant", a encore souligné le Pr Mouellé Kombi.

Il s'agit aussi, a-t-il par ailleurs expliqué, d'oeuvrer pour que cette coopération culturelle "soit animée au quotidien par des personnes, par des serviteurs dévoués, consciencieux, performants, ayant le souci de l'excellence, du faire-faire, du savoir-faire et surtout un grand sens du service public, au bénéfice des apprenants, au bénéfice des étudiants et au bénéfice de l'avenir prometteur des relations entre le Cameroun et la Chine".





Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo appelle à renforcer les relations avec le parlement français
La Chine va intensifier ses efforts pour réduire la pauvreté dans les régions rurales
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde