Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 29.04.2011 13h14
Visite du ministre malien des Affaires étrangères en Algérie sur lasituation sécuritaire dans la bande sahélo-saharienn

Le ministre malien des Affaires étrangères, Soumeylou Boubèye Maïga, qui vient d'effectuer une visite officielle en Algérie, a déclaré jeudi que la situation sécuritaire dans la région du Sahel « demeure grave et préoccupante et nécessite que nous conjuguions encore plus nos efforts pour trouver les réponses les plus adéquates à cette situation ».

Il a ajouté que sa visite s'inscrit dans l'objectif « d' instaurer une sécurité immédiate dans la région mais aussi une stabilité plus globale et plus durable ».

La consolidation de la coopération bilatérale algéro-malienne a été au centre d'une séance de travail coprésidée par le ministre des Affaires étrangères de l'Algérie, Mourad Medelci et son homologue du Mali. « Nous sommes convenus de consolider les mécanismes qui régissent les relations bilatérales pour que des avancées substantielles soient enregistrées durant l'année 2011 en matière de coopération sécuritaire sur la zone frontalière, de consultations et de coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme », a indiqué le ministre algérien à l'issue de la séance de travail.

Les deux parties se sont accordées sur un agenda devant permettre d'organiser les différents volets de la coopération sécuritaire.

Rappelons que les relations entre le Mali et son puissant voisin, l'Algérie, ont connu ces dernières années une détérioration progressive suite notamment à leurs différentes appréciations des méthodes de lutte contre le terrorisme dans la bande sahélo-saharienne. Au moment où Bamako prône le dialogue et la négociation, son puissant voisin opte pour la manière forte. D' autres questions diplomatiques, comme le rapprochement entre le Mali et le Maroc sur la question du Sahara Occidental, sont également des sujets de tension entre les deux capitales. La nomination de l'ancien patron des services de renseignement à la tête de la diplomatie malienne, considéré comme un ami de l' Algérien et un fin connaisseur des questions sécuritaires, est perçue comme un signal destiné à la normalisation des relations entre les deux pays.

A la suite de cette première visite officielle du chef de la diplomatie malienne, l'Algérie a décidé d'accorder une aide de 10 millions de dollars pour le développement des régions du nord du Mali.





Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo appelle à renforcer les relations avec le parlement français
La Chine va intensifier ses efforts pour réduire la pauvreté dans les régions rurales
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde