Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.04.2011 10h29
Le Cameroun et le Nigeria déterminés à sécuriser leur frontière commune

Le Cameroun et le Nigeria sont déterminés à sécuriser leur frontière commune par des actions conjointes pouvant consister à des patrouilles mixtes ou simultanées, a déclaré mercredi à Yaoundé à l'ouverture d'une réunion d'experts des deux pays le secrétaire général du ministère camerounais des Relations extérieures, Ferdinand Ngoh Ngoh.

"Nos experts se réunissent à Yaoundé au cours de ces deux journées pour discuter des questions de sécurité transfrontalière. Nous avons l'intention de travailler sur un projet de texte pour la création d'un comité de sécurité transfrontalière et de discuter d'autres questions relatives à la sécurité à nos frontières communes", a-t-il affirmé à la presse.

Soulignant "l'urgence qu'il y a pour nos deux pays de travailler (..) de façon harmonisée à la surveillance de notre frontière commune pour préserver la paix et la sécurité dans ces zones-là", M. Ngoh Ngoh, chef de la délégation camerounaise à cette réunion de deux jours, a indiqué qu'"il est en effet envisagé que les forces de sécurité des deux pays puissent mener des actions conjointes. Il peut s'agir de patrouilles mixtes, il peut s'agir de patrouilles simultanées".

"Nous verrons la formule qui sera retenue. Ce qui est essentiel est que nos deux pays soient fermement décidés à sécuriser nos frontières communes et nous souhaitons envoyer un message fort (..) à tous ceux qui seraient tentés d'entretenir l'insécurité à notre frontière commune. Le Cameroun et le Nigeria avancent la main dans la main et sont fermement décidés à entreprendre toutes les mesures nécessaires pour sécuriser notre frontière commune", a-t- il ajouté.

Pour le chef de la délégation nigériane, le haut commissaire Philip Dauda en poste à Yaoundé, il n'est pas normal que les deux pays ne mènent pas des actions concertées pour sécuriser leur frontière longue de 1.700 km (plus de 2.000 km de frontière terrestre, selon les autorités camerounaises).

"Si les frontières ne peuvent pas être sécurisées, alors les différents pays ne peuvent pas être sécurisés. Donc, il est impératif de combattre l'insécurité transfrontalière. La délégation nigériane n'est pas ici pour proposer mais pour harmoniser les échanges en cours entre les deux gouvernements pour parvenir à un accord sur la sécurité transfrontalière", a dit le diplomate.

Depuis le règlement de leur conflit frontalier sur la presqu' île de Bakassi rétrocédée en août 2008 au Cameroun après près de 15 ans d'occupation nigériane,les autorités deux pays annoncent leur volonté de normaliser leurs relations bilatérales. Sous la supervision des Nations Unies, une commission mixte oeuvre à la délimitation des frontières communes, terrestre et maritime.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La surcharge de travail et le manque de personnel responsables de morts dans la police chinoise
Chine : dix corps retrouvés suite à une explosion dans une mine de charbon dans le nord-ouest
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye
Comment la Chine peut-elle améliorer l'image de son industrie?
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet