Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 05.04.2011 11h32
Côte d'Ivoire : l'ONU confirme les actions engagées contre les troupes de Gbagbo

La Mission des Nations Unies en Côte d'Ivoire (Onuci) a engagé des actions militaires contre les forces fidèles au président sortant ivoirien Laurent Gbagbo, a confirmé lundi un responsable de l'ONU à New York.

Nick Birnback, porte-parole du département des opérations de maintien de la paix de l'ONU, a déclaré à l'agence Xinhua que l'Onuci a engagé lundi après-midi vers 17h00 locales des actions militaires pour empêcher l'usage des armes lourdes depuis le camp Akuedo à Abidjan, contrôlé par les forces de Gbagbo.

Il a indiqué que les forces de Gbagbo utilisaient des armes lourdes contre les civils et les casques bleus ces derniers jours, affirmant que l'opération est conforme à la résolution 1975 du Conseil de sécurité de l'ONU autorisant l'Onuci à protéger les civils.

Le président français Nicolas Sarkozy a autorisé les forces françaises à participer aux opérations de la Mission des Nations Unies en Côte d'Ivoire (Onuci) pour "neutraliser" les armes lourdes utilisées par les forces loyales au président sortant ivoirien Laurent Gbagbo contre les populations civiles et les personnels des Nations Unies à Abidjan, a déclaré lundi soir l'Elysée.

Dans une lettre adressée au chef de l'Etat français, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a demandé le soutien des forces françaises aux opérations de l'Onuci pour " neutraliser les armes lourdes utilisées contre les populations civiles et les personnels des Nations Unies à Abidjan".

"Des éléments de la +garde republicaine+ et des +forces spéciales+ qui sont toujours loyales à M. Gbagbo ont intensifié l'usage d'armes lourdes contre la population civile" et "pris pour cible le quartier général de l'Onuci (à Abidjan)", y compris avec des tirs de mortiers et de roquettes, a rappelé M. Ban dans sa lettre, également publiée par la présidence française.

Les patrouilles de l'Onuci, dépêchées pour protéger les civils et les convois transportant des blessés, ont également fait l'objet d'attaques similaires", a poursuivi M. Ban.

"Dans ces circonstances, it est pour moi urgent de lancer les opérations militaires nécessaires pour mettre hors d'état de nuire les armes lourdes qui sont utilisées contre les populations civiles et les casques bleus", a souligné M. Ban qui a sollicité le président Sarkozy d'autoriser les forces françaises de l'opération Licorne à "exécuter ces opérations conjointement avec l'Onuci".

"Le président de la République a répondu positivement à cette demande et autorisé les forces françaises, agissant conformément au mandat que leur a donné le Conseil de sécurité (de l'ONU), à participer aux opérations conduites par l'Onuci en vue de la protection des civils", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Début de l'élection présidentielle au Kazakhstan
La Chine et l'Allemagne lanceront des consultations intergouvernementales
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie