Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.03.2011 08h42
L'UA contre l'intervention militaire étrangère en Libye

Le panel de l'Union africaine sur la crise libyenne s'est dit opposé à toute intervention militaire étrangère en Libye.

Selon le président mauritanien Ould Abdel Aziz dont le pays accueille la réunion du panel, ce dernier rejette toute action militaire étrangère contre la Libye.

Il a ajouté que la situation en Libye demande une action d'urgence et qu'il faut une solution africaine à cette crise.

Dans le règlement de la crise libyenne, a-t-il poursuivi, il tenir compte de "notre désir pour que l'unité et l'intégrité territoriale de la Libye soient respectées".

Le panel a été mis en place il y a une semaine, et ses membres comprennent, outre le président mauritanien, les chefs d'Etat Jacob Zuma de l'Afrique du Sud, Yoweri Museveni de l'Ouganda, Denis Sassou nguesso du Congo, et Amadou Toumani Touré du Mali.

Selon l'UA, ce comité ad hoc a été créé pour faciliter le dialogue et engager les Etats membres de l'UA dans le règlement de la crise en Libye.

Les forces françaises, américaines et britanniques ont déclenché des frappes samedi sur des objectifs libyens.

Ces attaques interviennent peu après l'annonce par le président français, samedi après-midi, de la décision d'un sommet international à Paris d'appliquer la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

La résolution autorise à prendre les mesures nécessaires pour protéger les populations civiles libyennes contre les attaques des forces fidèles au leader libyen Mouammar Kadhafi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : le ministère du Commerce assure un approvisionnement suffisant en sel
La Chine alloue 35 milliards de yuans pour la construction de H.L.M.
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population