Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 12.03.2011 09h59
Maroc: La régionalisation avancée sera soumise au référendum populaire

La régionalisation avancée au Maroc sera l'émanation de la volonté populaire directe, exprimée à travers un référendum constitutionnel.

La consécration constitutionnelle de la régionalisation devra s'opérer selon des orientations fondamentales, permettant notamment de conférer à la région la place qui lui échoit dans la Constitution, parmi les collectivités territoriales, et ce, dans le cadre de l'unité de l'Etat, de la nation et du territoire et conformément aux exigences d'équilibre et de solidarité nationale entre et avec les régions, et de prévoir l'élection des conseils régionaux au suffrage universel direct, et la gestion démocratique des affaires de la région.

Elle devra également permettre de conférer aux présidents des conseils régionaux le pouvoir d'exécution des délibérations desdits conseils, en lieu et place des gouverneurs et des walis et de renforcer la participation de la femme à la gestion des affaires régionales et, d'une manière générale, à l'exercice des droits politiques.

Dans le discours prononcé mercredi 9 mars, le roi marocain Mohammed VI a souligné que la régionalisation se doit d'occuper la place qui lui échoit dans la Constitution, parmi les collectivités territoriales, et ce, dans le cadre de l'unité de l'Etat, de la Nation et du territoire et conformément aux exigences d'équilibre et de solidarité nationale entre et avec les régions.

Le roi marocain a également annoncé le lancement de la phase suivante du processus de régionalisation avancée, entamé le 3 janvier 2010 par la mise en place de la Commission consultative de la régionalisation (CCR).

L'intégralité des documents et actes relatifs à l'élaboration de la vision globale de la régionalisation avancée a été présentée au roi Mohammed VI, jeudi à Rabat, par M. Omar Azziman, président de la Commission consultative sur la régionalisation.

"La commission a considéré que la consécration d'une régionalisation avancée requiert d'abord l'élection au suffrage direct du conseil régional et la dévolution du pouvoir exécutif au président dudit conseil", a souligné M. Azziman lors d' une conférence de presse tenue jeudi à Rabat.

Il a ajouté que la commission a également recommandé le renforcement de la présence de la femme dans les conseils régionaux à travers l'ajout d'un alinéa à l'article sur l'égalité entre hommes et femmes, de sorte à encourager l'accès de la femme aux postes de direction.

Source: xinhua

Commentaire
MOI JE SUIS PAS D,accore de se des coupage. NADOR EL HOCEIMA DRIOUCH DOIT SE DETACHER DE O...
Un pays doit être encadré par ses élites et notamment les partis politiques, les associati...
comment un referadum sur les textes législatifs dans un pays a majorité illetrée? maroc ce...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : le ministère du Commerce assure un approvisionnement suffisant en sel
La Chine alloue 35 milliards de yuans pour la construction de H.L.M.
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population